Tech

Nous écrivons presqu’aussi vite sur un smartphone que sur un clavier d’ordinateur

La vitesse de frappe sur les smartphones est en train de rattraper celle des claviers d’ordinateur, indique une étude réalisée par des scientifiques de l’Université Aalto, de l’Université de Cambridge et de l’ETH Zurich. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé la vitesse de frappe de 37.000 utilisateurs de smartphones et d’ordinateurs de bureau dans plus de 160 pays.

« Nous avons été étonnés de constater que les utilisateurs tapant avec deux pouces atteignaient une moyenne de 38 mots par minute, soit environ 25% de moins que les vitesses de frappe observées dans une étude similaire à grande échelle sur les claviers d’ordinateur », ont déclaré les scientifiques.

Ecart de frappe entre smartphone et ordinateur

« En théorie, un clavier physique permet d’atteindre des vitesses de frappe beaucoup plus rapides », explique la chercheuse Anna Feit, informaticienne à l’ETH Zurich. « Certaines personnes peuvent écrire jusqu’à 100 mots par minute. Toutefois, la proportion de personnes qui atteignent ce chiffre est en diminution. La plupart des personnes atteignent entre 35 et 65 mots par minute. »

La différence entre la frappe sur un clavier et celle sur un smartphone se nomme l’écart de frappe.

« À mesure que les personnes deviennent moins habiles avec les claviers physiques et que les méthodes intelligentes pour les smartphones – telles que la correction automatique et les suggestions de mots – s’améliorent, l’écart de frappe peut être comblé à un moment donné. »

Les chercheurs ont enregistré un niveau record de 85 mots par minute pour les utilisateurs de smartphones. En moyenne, les participants ont déclaré passer environ 6 heures par jour sur leur appareil mobile.

« Ce comportement intensif rend possible le développement de fortes compétences en dactylographie », souligne Feit. « Cela explique pourquoi les jeunes utilisateurs, qui passent plus de temps sur les médias sociaux, atteignent des vitesses plus élevées. »

Support intelligent

Plus de 74% des personnes tapent avec deux pouces. « Cela conduit à une forte augmentation de la vitesse », soulignent les chercheurs. « Il est également apparu que l’activation de la correction automatique offrait un avantage évident. »

Cependant, ce n’est pas le cas pour la prédiction de mots. Il semble que les utilisateurs prennent plus de temps à réfléchir aux choix présentés qu’à écrire le mot complet. Les chercheurs ont également constaté que la plupart des personnes interrogées comptaient sur une forme de support intelligent.

L’étude a également enregistré un fort effet de génération. Les jeunes entre dix et dix-neuf ans écrivent environ 10 mots de plus par minute que les utilisateurs dans la quarantaine.

« Nous avons affaire à une jeune génération qui a toujours utilisé des appareils à écran tactile. La différence par rapport aux générations plus anciennes, qui utilisaient des appareils de  de types différents plus longtemps, est stupéfiante », ont encore déclaré les chercheurs.

Tags
Show More
Close
Close