La Norvège devient le premier pays sans radios FM

Comme annoncé il y a deux ans, la Norvège vient de réaliser sa transition vers la radio numérique. Ce pays scandinave devient ainsi le premier Etat au monde à se passer définitivement de la radiodiffusion de programmes radiophoniques en modulation de fréquence ou FM. Désormais, les émissions sur tout le territoire norvégien seront diffusées grâce au Digital Audio Broadcasting (DAB), a annoncé Digitalradio Norge (DRN), l’instance qui chapeaute la radio publique et commerciale norvégienne.La radio numérique offre une meilleure qualité de son et donne accès à plus de chaînes et de fonctions. En outre, les émissions numériques sont 8 fois moins chères. Cependant, cette décision a déjà été l’objet de plusieurs critiques.La transformation du paysage radiophonique norvégien a débuté en janvier. Dans tout le pays, les émissions traditionnelles en FM ont été progressivement remplacées par un service audionumérique. Début décembre, l’opération s’est achevée par la déconnexion de toutes les chaînes FM dans les régions les plus septentrionales et dans l’archipel Svalbard situé dans l’océan Articque. La transition ne concerne cependant que les stations de radio nationales. Les stations locales continuent encore à émettre provisoirement en FM.D’autres pays prévoient également de passer dans les années qui viennent à une radio numérique. C’est notamment le cas de la Suisse, de la Grande-Bretagne et du Danemark.

Coûts

La transition ne suscite pas l’enthousiasme de tout le monde. La possibilité de problèmes techniques est notamment évoquée. En outre, selon les détracteurs, la couverture numérique de tout le pays ne serait pas suffisante.Parallèlement, de nombreux auditeurs se plaignent des frais occasionnés par l’achat de nouveaux récepteurs ou adaptateurs. Le prix de ce matériel varie entre 100 et 200 euros. D’autre part, seuls 49% des conducteurs norvégiens sont capables d’écouter la radio audionumérique dans leur véhicule.En Norvève, le pourcentage d’auditeurs quotidiens de radio a baissé de 10% en un an. La chaîne publique Norsk Rikskringkasting (NRK) a perdu 21% de son audience.

«  Il s’agit d’un changement important et nous devons laisser le temps aux auditeurs de s’adapter à la radio numérique », a déclaré Ole Jorgen Torvmark, directeur de Digitalradio Norge.

« Suite à chaque arrêt dans une région, nous avons remarqué que le public baissait dans un premier temps, puis augmentait à nouveau », a-t-il encore ajouté.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close