Les Navy Seals formeront un commando sud-coréen à tuer Kim Jong-un en cas de guerre

L’unité de Navy Seals américains qui a exécuté Oussama Ben Laden, le chef d’Al Qaïda, en 2011 au Pakistan, entraînera des commandos sud-coréens afin de développer une unité spéciale qui sera chargée d’assassiner Kim Jong-un dans l’éventualité d’une attaque nucléaire, rapporte le Times. Le Seal Team Six, le commando des Navy Seals détaché pour cette mission, travaillera avec une brigade spéciale qui sera créée en décembre par l’armée sud-coréenne pour neutraliser Kim Jong-un et les figures clés de sont état-major. « Nous sommes en train de conceptualiser ce projet », a déclaré le ministre de la défense sud-coréen Song Young-moo.La brigade sera rattachée au programme Korea Massive Punishment and Retaliation Programme, un programme d’opérations offensives qui serait déclenché dans le cas où la Corée du Nord déciderait d’attaquer la Corée du Sud. L’objectif serait alors de tuer le dictateur nord-coréen Kim Jong en cas de risque imminent d’attaque nucléaire.

La Corée du Sud se prépare militairement

Cette annonce intervient alors que les États-Unis viennent de lever les interdictions qui pesaient sur la Corée du Sud, et de l’autoriser ainsi à développer sa propre gamme de missiles balistiques intercontinentaux. Ces missiles seraient capables d’atteindre les bunkers et les quartiers généraux souterrains de l’armée nord-coréenne à Pyongyang.Jusqu’à présent, le gouvernement sud-coréen privilégiait la négociation avec le régime dictatorial de la Corée du Nord. La décision de renforcer son arsenal militaire est un nouveau signal de la montée des tensions sur la péninsule après le tir récent de ce qui était probablement une bombe H dimanche dernier.Hier, un journal sud-coréen a rapporté que la Corée du Nord déplaçait un missile balistique intercontinental capable de frapper les États-Unis vers la côte ouest du pays. Selon les services secrets sud-coréens, la Corée du Nord pourrait préparer un nouveau lancement de missile, peut-être pour samedi. Ce samedi marquera en effet la date d’anniversaire de la fondation du pays.Cette semaine, la Corée du Sud a testé des missiles qui pourraient cibler des sites en Corée du Nord, voire le siège du gouvernement. Le missile Hyunmoo-2 serait assez puissant pour atteindre le bunker dans lequel Kim Jong-un devait se réfugier.

Show More
Close
Close