EconomieTech

Banque Internet N26: « La rentabilité n’est pas un indicateur essentiel pour nous »

N26, une néo-banque allemande qui regroupe plusieurs banques en ligne européennes et se concentre sur la génération du millénaire, a levé 170 millions de dollars au cours d’un deuxième tour de table. La société est donc évaluée à 3,5 milliards de dollars.

N26 commercialise des produits financiers tels que des comptes chèques et des cartes de paiement, qui peuvent être gérés exclusivement via des applications mobiles et des services bancaires en ligne. La banque compte 1 300 collaborateurs et 3,5 millions de clients à travers le monde, principalement des particuliers et des petites entreprises. N26 est active dans la plupart des pays européens, y compris le Benelux.

N26 présente un certain nombre d’avantages intéressants : les transferts d’argent sont gratuits dans près de 20 devises. La banque facture une commission lorsque l’on retire de l’argent de l’étranger, tout comme les banques traditionnelles. On peut effectuer chaque mois 5 retraits d’argent gratuits, après quoi il en coûte 2 euros à chaque fois.

Quelques poids lourds ont participé à cette nouvelle levée de capital : le chinois Tencent, le fonds d’État singapourien GIC, Valar Ventures du célèbre capital-risque américain Peter Thiel et Allianz X. Grâce au nouveau tour de capital, N26 a pu augmenter sa valeur marchande de 800 millions de dollars en 8 mois.

La société dispose encore de 300 millions de dollars en espèces. Cet argent a été collecté en janvier et n’a pas encore été utilisé.

N26 : « Nous ne serons pas rentables dans les années à venir. Nous ne tenterons pas de l’être non plus ».

Dans le Financial Times, le cofondateur, Maximilian Tayenthal affirme que sa société n’avait pas l’intention de collecter plus de fonds, mais qu’elle avait convaincue de le faire par une série d’investisseurs existants. Cet argent servira à élargir la présence de N26 aux États-Unis. L’expansion européenne se poursuit également et des investissements sont réalisés « dans quelques nouvelles entreprises ».

Selon Tayenthal, la nouvelle évaluation résulte de l’expansion de N26 au Royaume-Uni et aux États-Unis. Au Royaume-Uni, on enregistre 1 000 nouveaux clients par jour, alors qu’aux États-Unis, 100 000 clients potentiels figurent sur une liste d’attente. « L’objectif est d’attirer plusieurs millions d’Américains », a déclaré Tayenthal.

Tayenthal ne publie pas de chiffres sur la rentabilité ou le seuil de rentabilité dans les différents pays.

«Pour être honnête, la rentabilité n’est pas un indicateur essentiel pour nous (core metric). Nous voulons devenir une société mondiale de services financiers. Nous ne serons pas rentables dans les années à venir. Nous ne recherchons pas cela non plus. Heureusement, de nombreux investisseurs partagent notre vision. Ils sont également prêts à continuer à soutenir la société dans les années à venir. « 

Tags
Show More
Close
Close