Le maire de Venise : ‘Quiconque criera Allahu Akhbar sera abattu’

Les personnes qui se rendent à Venise avec des projets terroristes doivent s’attendre à une riposte sévère, a averti Luigi Brugnaro, maire de droite de Venise, lors d’un conférence sur l’extrémisme à Rimini. Le maire a déclaré que toute personne qui crierait « Allahu Akhbar » sur la place Saint-Marc à Venise, serait immédiatement abattue.Brugnaro en a profité pour rappeler qu’en mars dernier, la police italienne avait déjoué une tentative d’attentats de 4 djihadistes kosovars qui souhaitaient faire exploser le pont du Rialto à Venise et ainsi tuer des centaines de touristes.« Les djihadistes crient qu’ils veulent aller à Allah, mais nous les enverrons à Allah, avant qu’ils n’aient pu occasionner des dommages », a déclaré Brugnaro.

Pas d’optimisme naïf

Le maire a fait comprendre que Venise est devenue encore plus vigilante sur le plan du terrorisme que l’année dernière. Brugnaro avait annoncé que les terroristes n’avaient que 4 pas à faire pour être éjectés de la ville, mais selon lui, maintenant, il ne leur reste plus que 3 pas.Selon Brugnaro, la ville et ses citoyens doivent montrer clairement qu’ils sont capables de réagir à une attaque.Le maire a ajouté également que la lutte contre le  terrorisme n’autorise aucun optimisme naïf , mais doit s’accompagner d’une approche impitoyable. Brugnaro s’est également vanté que Venise était plus sûre que notamment Barcelone, où récemment un attentat terroriste a coûté la vie à 15 personnes.Brugnaro qui,  avant son élection, avait construit une brillante carrière d’homme d’affaires, suscite régulièrement des controverses par ses déclarations audacieuses. Il y a deux ans, il avait notamment déclaré qu’il bannirait de la ville les manifestations LGBT. De même, il a fait enlever des bibliothèques municipales les livres pour enfants contenant des histoires mettant en scène des parents LGBT.

Show More
Close
Close