Madagascar : Une épidémie de peste a déjà fait 19 morts

Depuis la fin du mois d’août, une épidémie de peste s’est déclarée à Madagascar. 19 personnes en sont décédées. Les victimes sont mortes de la peste pneumonique, la variante la plus contagieuse. Le ministre de la Santé a déclaré que la maladie avait été détectée sur près de 104 personnes sur l’île. Selon l’OMS, au cours de la première semaine, elle avait déjà fait cinq victimes. Madagascar est l’un des rares pays du monde où la peste frappe encore chaque année. Depuis 2010, près de 500 habitants ont succombé à la maladie, montrent des chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé. Dans quasi la totalité des cas, il s’agit d’une transmission de la maladie par les rats.Cette année, c’est surtout la peste pneumonique qui s’avère être très dangereuse. Cette forme de peste se transmet par l’inhalation d’infimes gouttelettes d’humidité contenant la bactérie Yersinia pestis. Cette bactérie se propage donc très facilement par la toux ou les éternuements d’un patient infecté. L’inhalation de la bactérie conduit à son installation dans les poumons.La peste pneumonique a une période d’incubation très courte (de 3 heures à 3 jours), et ses symptômes sont généralement fatals au patient 48h après leur première apparition. Les premiers symptômes sont la fièvre, des maux de tête sévères, des difficultés respiratoires et une toux. L’infection provoque la formation d’un œdème pulmonaire et le patient crache du sang. Au fur et à mesure que l’oxygène se raréfie dans le sang, une coloration bleue des lèvres et des ongles commence à apparaître.La peste se propage par les rats et d’autres petits mammifères.

La cérémonie de famadihana

Chaque année, l’île de Madagascar est frappée par une épidémie de peste, mais cette année elle est arrivée plus tôt et s’est avérée beaucoup plus dangereuse que d’habitude. Parmi les victimes, on trouve une petite fille qui aurait participé à la cérémonie de famadihana, ou le « retournement des morts ». Il s’agit d’une tradition malgache au cours de laquelle les proches des défunts récupèrent les corps des membres de la famille décédés, les emballent et dansent avec les dépouilles.Les habitants de Madagascar croient que leurs morts ne peuvent pas passer dans l’au-delà sans ce rituel. Donc après un certain temps, ils exhument les corps, les emballent dans une belle étoffe et dansent autour de la sépulture. Souvent, le rite est accompagné de musique. Ces cérémonies ont lieu tous les 7 ans.L’épidémie de la peste qui a été la plus meurtrière est celle qui a décimé l’Europe au 14è siècle. Des cas ont été recensés jusqu’au 19è siècle. On estime que la peste noire a tué un Européen sur trois entre 1347 et 1351.

Show More
Close
Close