Macron, le président avec un costume de 450 euros

Dimanche, Emmanuel Macron a prêté serment comme nouveau président de la France. Il est le plus jeune président de l’histoire de son pays. La cérémonie a été marquée par la « grande pompe » de circonstance, y compris le tir de 21 coups de canon et un hommage à la tombe du soldat inconnu. Macron a parlé pendant une heure avec son prédécesseur et mentor François Hollande – deux fois plus longtemps que d’habitude – qui lui a remis les codes nucléaires français.Macron a donné – comme d’habitude – un bref discours:

«La division et les fractures qui parcourent notre société doivent être surmontées, qu’elles soient économiques, sociales, politiques ou morales, car le monde attend de nous que nous soyons, forts, solides et clairvoyants. (…)Je sais que les Françaises et les Français en cette heure attendent beaucoup de moi. Ils ont raison. Car le mandat qu’ils me confient leur donne sur moi une exigence absolue. (…)Rien ne sera concédé à la facilité ni au compromis. Rien n’affaiblira ma détermination, rien ne me fera renoncer à défendre en tout temps et en tout lieu les intérêts supérieurs de la France. »

Un costume de 450 euros

Les Macron ont présenté leur notion personnelle de l’humilité. La nouvelle Première Dame Brigitte Macron était vêtue d’un tailleur qui lui avait été prêté par le couturier Louis Vuitton. Le nouveau président quant à lui portait un costume tout simple, d’une valeur de 450 euros dans la boutique de prêt-à-porter parisienne Jonas & Cie.Macron rompait ainsi avec beaucoup de ses prédécesseurs et collègues à l’étranger qui choisissent des costumes de créateurs coûteux. Un clin d’œil aussi aux difficultés dans lesquelles François Fillon, son opposant pendant la campagne, s’est trouvé empêtré lorsqu’il est apparu qu’il avait reçu deux costumes d’une valeur de  6 500 euros chacun à titre de cadeau d’un riche homme d’affaires

L’honnêteté prévaut

Le couple veut clairement se dégager des habitudes « bling bling » de certains de ses prédécesseurs. Comme l’ex-président Nicolas Sarkozy, qui était connu pour son style de vie extravagant, ou François Hollande – qui, bien que se présentant comme un président « normal », employait un coiffeur rémunéré 10 000 euros par mois par l’argent du contribuable.Les sondages d’opinion ont montré à de multiples reprises que pour les électeurs français, l’honnêteté est la qualité la plus importante pour un président. Une caractéristique qui a visiblement manqué à deux candidats éliminés au premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon et Marine Le Pen.Le choix vestimentaire de Macron vise sans doute à montrer qu’il ne plaisante pas quand il parle de « changement ».

Show More

Express devient Business AM

Close
Close