L’UE ne publiera pas les détails des 103 millions d’euros que ses fonctionnaires ont dépensés avec leurs cartes bancaires professionnelles

Les 13.000 officiels de l’UE qui bénéficient d’une carte de crédit pour leurs dépenses d’hébergement, de restauration et de divertissements dans le cadre de leurs déplacements professionnels repas ont réglé 103 millions d’euros de dépenses avec ces cartes en 2013, indique un document de l’appel d’offres public visant à conclure un nouveau contrat de six ans avec un fournisseur de cartes de crédit. Ce montant représente près de 8.000 euros par personne.

Le document permet de donner un rare aperçu du monde ‘flou’ des dépenses des fonctionnaires de l’UE, écrit le Daily Telegraph. Mais contrairement à ce que la loi prescrit au Royaume-Uni et dans d’autres pays européens, l’UE n’est pas tenue de rendre publics les détails des dépenses effectuées avec cette carte de crédit par son titulaire, “car les cartes bancaires sont liées au compte privé de leur titulaire.”

On ne sait donc pas quelles est la proportion des dépenses réglées par ces cartes qui ont été réalisées à des fins privées, ni celle qui a fait l’objet de notes de frais, c’est à dire, qui a finalement été à la charge du contribuable. Selon des sources au sein de l’UE, cette information nécessiterait des “recherches longues et coûteuses”.

Le journal note que depuis 2010, au Royaume-Uni, une loi oblige les députés à publier les détails de leurs dépenses réglées par carte bancaire dès lors qu’elles dépassent 500 livres sterling (700 euros).

Cette loi a été introduite après qu’il était apparu que les parlementaires avaient effectué des centaines de transactions dans des night-clubs, des restaurants fast-food et sur des achats de produits de luxe. Dès l’année suivante, l’utilisation des cartes de crédit des députés britanniques avait baissé de plus de 15%.

 

Show More

Express devient Business AM

Close
Close