« Sex Toy Reviewer », ça paie bien

Le sex-shop en ligne LoveWoo offre un emploi de ‘Sex Toy Reviewer‘. « Avez-vous déjà rêvé de tester des gadgets sexuels pour de l’argent ? » Si vous répondez oui à cette question, alors ce poste est pour vous.

Le sex-shop en ligne LoveWoo offre un emploi de ‘Sex Toy Reviewer‘. « Avez-vous déjà rêvé de tester des gadgets sexuels pour de l’argent ? » Si vous répondez oui à cette question, alors ce poste est pour vous.

Croyez-le ou non, les gadgets sexuels sont aussi font aussi l’objet de tests. Et, chose peut-être encore plus incroyable, cela fait apparemment le contenu d’un emploi à plein temps. En plus de la « jouissance » que vous pourriez tirer de votre travail, cette occupation vous permettrait de gagner un bon salaire : 30 000 € par an.Outre les « sex-toys », vous pourrez aussi utiliser la lingerie, les jeux coquins, et bien plus que cela. Vous devrez ensuite déterminer si un produit est « hot », ou ce qui pourrait le rendre « hotter » (« plus chaud »). Naturellement, vous pourrez faire toutes ces choses dans l’ambiance chaleureuse de votre salon (ou de votre chambre), parce que vous pourrez télétravailler 2 jours par semaine.Ensuite, vous devrez décrire vos expériences dans une revue exhaustive. Parfois, vous devrez aussi le faire devant une caméra, « mais pas dans la chambre », assure le texte de l’annonce.

30 000 € par an

S’agit-il du parfait emploi pour vous ? Eh bien, LoveWoo est à la recherche d’une personne enthousiaste et travailleuse, avec de bonnes compétences en écriture et en communication, entre autres. En contrepartie de votre expertise, vous gagnerez un salaire de 30 000 € par an. De plus, vous disposerez d’un nombre illimité de jours de congé, des fêtes seront organisées pour vous et vos collègues, et vous bénéficierez également d’un abonnement gratuit à la salle de gym.Cependant, il y a peut-être un inconvénient : tout est à Londres. Est-ce un problème pour vous ? Si ce n’est pas le cas, vous avez jusqu’au 15 septembre pour postuler (ici), et qui sait, vous pourriez peut-être bientôt devoir tester le dernier godemiché chez vous.

Show More
Close
Close