Economie

L’Italie vend ses sites historiques

L’Italie a décidé de vendre aux enchères de nombreux bâtiments historiques afin de lever 1,2 milliard d’euros pour réduire sa dette publique.

L’église San Salvador, située près du pont du Rialto, à Venise, est depuis longtemps propriété de l’Etat. Cependant, cet édifice aura bientôt un nouveau propriétaire. Afin de réduire une dette publique de plus de 2.300 milliards d’euros, cet ancien monastère consacré au 12ème siècle par le pape Alexandre III est à vendre.

Vente de biens historiques

Rome a décidé de tirer profit de son portefeuille d’actifs appartenant à l’Etat en organisant une vente de biens historiques. Parmi les bâtiments mis aux enchères, on trouve des casernes désaffectées, des forts, des monastères ou encore des phares.

Le prix de départ de l’Eglise San Salvador est fixé à 28 millions d’euros.

Les futurs acquéreurs pourront également faire des offres pour le château de Civitella Cesi à Viterbe, près de Rome, pour une ancienne prison, située dans le centre de Côme et pour une villa sur les collines de Fiesole, petite ville de Toscane au nord Florence, demeure ayant appartenu aux rivaux des Médicis.

Programme

Cette vente aux enchères de bâtiments publics fait partie d’un programme visant à renflouer les caisses de l’Etat avec 1,2 milliards d’euros sur trois ans. Il s’agit en outre de la première étape d’un programme visant à respecter les engagements de l’Italie envers la Comission européenne de vendre 17 milliards d’euros d’actifs publics d’ici la fin de l’année afin de réduire la dette publique.

Les biens de l’Etat mis en vente devraient rapporter un demi-milliard d’euros. Le ministère de la Défense va quant à lui vendre des actifs pour un montant estimé à 160 millions d’euros. Le ministère de l’Economie va se défaire de biens d’une valeur de 610 millions d’euros.

Selon le gouvernement italien, ces ventes serviront à resserrer les finances publiques, à réduire les coûts d’entretien et à empêcher la dégradation de ces propriétés. Au total, 400 bâtiments publics seront mis en vente. Pour l’heure, 93 propiétés sont déjà offertes. Il s’agit des biens les plus précieux et les plus intéressants pour les investisseurs, soit parce qu’ils génèrent un revenu locatif, soit parce que leur potentiel de développement est important.

Propriétés plus petites

Plus tôt cette année, 1.200 propriétés à la valeur moins élevée appartenant aux municipalités et aux régions avaient déjà été mises en vente pour un montant estimé à 38 millions d’euros.

« Ce qui est proposé est plus proche des besoins du marché du tourisme et de l’immobilier de bureau. Certaines propriétés pourraient être très attrayantes en raison de leur histoire ou de leur emplacement », a déclaré Gaetano Casertano, professeur en sciences immobilières à l’université Luiss de Rome.

Cependant, même une vente totale des biens aura peu de chances de réduire considérablement l’endettement de l’Italie. Pour ce faire, le gouvernement devrait vendre ses participations dans des sociétés multinationales telles que la société pétrolière ENI et la société de défense Leonardo, explique le Financial Times. Toutefois, le dirigeant du Mouvement des Cinq étoiles, Luigi Di Maio, ministre italien du Développement économique, a déclaré qu’il n’acceptait pas cette solution.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close