PolitiqueScience

L’Italie bannit de l’école les enfants non vaccinés

Cette semaine, une nouvelle loi est entrée en vigueur en Italie. Dorénavant, tous les enfants du pays sont obligés de se faire vacciner contre la rougeole, la poliomyélite, la varicelle et les oreillons.

Les parents avaient jusqu’au 10 mars pour s’assurer que leurs enfants soient vaccinés. Selon la BBC, les écoles renvoient maintenant les enfants chez eux s’ils ne peuvent pas prouver qu’ils ont été vaccinés.

Enfants de moins de six ans

Les enfants de moins de six ans ne pourront plus aller à la crèche et à la maternelle sans preuve de vaccination. Les enfants de six à seize ans sont techniquement autorisés d’aller à école, mais leurs parents risquent une amende de 495 euros en cas de non vaccination. .

La vaccination des enfants est sujet à controverse en Italie. Depuis plusieurs mois, les Italiens expriment leur mécontentement dans le cadre d’une campagne mondiale contre la vaccination et ce, même s’il est avéré, tout au long de l’histoire humaine, que la vaccination était l’un des moyens les plus rentables pour éviter les maladies.

Selon l’OMS, le mouvement anti-vaccination est l’une des plus grandes menaces pour la santé mondiale en 2019. 

Baisse des taux de vaccination

En septembre dernier, environ 1.000 enfants italiens dont le système immunitaire était affaibli ont été forcés de rester chez eux car ils n’étaient pas sûrs si leurs camarades étaient vaccinés ou non.

Cette nouvelle survient alors que le mois dernier YouTube a diffusé plusieurs publicités d’annonceurs sur différentes chaînes anti-vaccination. La plate-forme vidéo de Google a depuis lors cessé de diffuser ces annonces afin que les vidéos anti-vaccins ne soient plus monétisées. . 

Selon des recherches, les taux de vaccination de la rougeole ont diminué en Italie par rapport aux recommandations de l’OMS. Le taux de vaccination était de 95% dans les années 80. Ces deux dernières années, il est passé à 80%. Lorsque les taux de vaccination dépassent les 95%, l’immunité collective entre en jeu. La propagation de la maladie devient alors tellement improbable qu’elle protège ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales.

Tags
Show More
Close
Close