La nouvelle arme de l’EI : Les « Lionceaux du califat »

Kurdistan 24, une chaîne de télévision basée en Irak, a diffusé une vidéo sur laquelle on voit la police irakienne procéder à l’arrestation d’un jeune garçon de 15 ans, après l’avoir dépouillé de ce qui semble être une ceinture bourrée d’explosifs, dans la ville de Kirkuk. L’adolescent est soupçonné d’avoir tenté de se sacrifier dans un attentat suicide, pour le compte de l’Etat islamique (EI). Les autorités irakiennes pensent qu’il était arrivé une semaine auparavant en provenance de Mossoul, un bastion de l’EI, et qu’il ciblait une mosquée chiite. Cette arrestation est survenue le lendemain d’un attentat commis par un adolescent en Turquie, qui visait un mariage kurde. 54 personnes ont été tuées ; une vingtaine étaient des enfants qui n’avaient pas atteint l’âge de 14 ans.  Jusqu’à présent, l’EI avait surtout exploité les enfants pour sa propagande, mais depuis peu, le groupe terroriste a commencé à les endoctriner à son idéologie et à les entraîner pour les utiliser au combat, ou dans des attentats suicide contre des civils.

Les « Lionceaux du califat »

On recenserait près de 1 500 « Lionceaux du califat », comme le groupe les surnomme. Ils peuvent être très jeunes : selon certains rapports de l’ONU, les plus jeunes ne seraient âgés que de 8 ans. Certains ont été enlevés alors qu’ils étaient à l’école, puis rééduqués et radicalisés, en utilisant les menaces et l’intimidation. Selon certains témoignages, les enfants sont parfois forcés de regarder les exécutions des plus récalcitrants d’entre eux.  “Nous avons des rapports mentionnant des enfants, en particulier des enfants souffrant de troubles psychologiques, qui ont été employés comme kamikazes, le plus vraisemblablement sans qu’ils comprennent de quoi il s’agissait, ou ce à quoi ils devaient s’attendre”, a expliqué Renate Winter, une experte du Comité des Nations Unies sur les droits de l’enfant, lors d’une interview donnée à CNN en 2015.

Show More
Close
Close