‘L’intelligence artificielle est potentiellement plus dangereuse que les armes nucléaires’

Pour l’humanité, l’intelligence artificielle est peut-être plus dangereuse que les armes nucléaires. Il faut agir de manière très circonspecte avec la technologie. C’est ce qu’a affirmé sur Twitter, Elon Musk, physicien sud-africain fondateur d’entreprises innovantes comme Tesla et l’entreprise aérospatiale Space X.

Musk a fait à ce propos référence au livre « Superintelligence : Paths, Dangers, Strategies » du philosophe suédois Nick Bostrom, professeur à l’université d’Oxford, dans lequel ce dernier s’interroge sur les capacités de l’homme à contrôler des ordinateurs dotés d’une grande intelligence artificielle.  

« Espérons que nous ne soyons pas le chargeur biologique d’une super-intelligence numérique. Malheureusement, il semble que cela est de plus en plus probable ». Par cette déclaration, Musk entend signifier le fait que l’humanité risque de créer des technologies intelligentes qu’elle ne pourra finalement plus maîtriser. « Hélas un scénario similaire fait toujours partie des éventualités », ajoute encore Musk.

Auparavant, l’entrepreneur avait déjà évoqué des films comme « Terminator » qui, selon lui, démontrent que la technologie peut aboutir à des développements angoissants. Il ajoute que l’humanité a pour mission de diriger les technologies vers une évolution positive et qu’il faut veiller à ce que des catastrophes technologiques soient exclues.

Avec le lancement de la plate-forme digitale PayPal, Musk a déjà lui-même provoqué une révolution dans le secteur financier. Avec Tesla, il espère maintenant stimuler le trafic automobile électrique et souhaite, avec Space X, offrir de nouvelles possibilités dans le transport spatial. Musk envisage également la fondation d’une colonie humaine sur Mars.

En mars, Elon Musk a investi dans le nouveau projet Vicarious, en collaboration avec le PDG de Facebook, Mark Zuckenberg et l’acteur Ashton Tucker. Ce projet vise l’élaboration d’une intelligence artificielle et la construction d’un ordinateur qui pense comme un homme, mais qui, selon le concepteur associé Scott Phoenix, n’a besoin ni de nourriture ni de sommeil.

« Vicarious développe des logiciels d’apprentissage automatique basé sur les principes de calcul du cerveau humain», explique le site web de l’entreprise.

Par son implication dans le domaine de l’intelligence artificielle, Musk espère faire en sorte que la technologie se développe dans la direction souhaitée. Certaines personnes, par contre, ne craignent pas les éventuelles évolutions négatives de l’intelligence artificielle. Selon Ray Kurzweill, spécialiste en technologies intelligentes, les hommes biologiques ne seront jamais dépassés par les ordinateurs. Kurzweill estime que l’homme s’élèvera en effet à un niveau supérieur grâce à l’intelligence artificielle.

Show More
Close
Close