EconomiePolitique

L’industrie funéraire à Moscou donne une bonne idée de la façon dont les gens font des affaires dans la Russie de Poutine

En Russie, le journaliste anti-Kremlin Ivan Golunov a été arrêté le mois dernier puis relâché après de fortes protestations. Golunov aurait été en possession de drogue. Plus tard, il est apparu que le journaliste avait été victime d’une mise en scène. Il avait été piégé par la police et les « preuves » avaient clairement été fabriquées. Golunov s’est déjà fait beaucoup d’ennemis avec son travail. Dans un article long et complexe qui est maintenant publié par le site russe Meduza, Golunov donne une image saisissante de la situation actuelle en Russie. Le sujet ? L’industrie funéraire russe …

La loi russe garantit à chaque citoyen des funérailles gratuites, mais en réalité, c’est devenu impossible à Moscou. Une place au cimetière coûte entre 15 000 et 60 000 euros. Toute une série d’individus vont alors tenter de voler de l’argent à des membres de sa famille en deuil : cela commence par les médecins de l’hôpital, suivis par la police, les pompes funèbres et les responsables des cimetières. L’ensemble du secteur des pompes funèbres à Moscou est entre les mains de l’État, mais est de facto dirigé par une mafia locale. Il génère un chiffre d’affaires annuel de 178 millions d’euros.

Une Lamborghini Aventador LP orange

Ritual, l’entreprise publique qui gère l’industrie des pompes funèbres à Moscou, a toujours été dirigée par une série de personnages sombres. Mais après qu’une fusillade a éclaté dans l’un des cimetières en 2016, 3 personnes ont été tuées. Après cela, toute l’industrie funéraire est tombée entre les mains d’une série de fidèles du Kremlin. La plupart d’entre eux occupaient auparavant des postes de responsabilité dans l’administration de la région de Moscou. Au sommet de la firme se trouve Aleksei Dorofeev, qui était à la tête des services secrets russes du FSB pour la région de Moscou.

Selon Golunov, Dorofeev régit Rituel comme s’il était un demi-dieu, assisté de 2 anciens policiers. Le trio vit dans le même immeuble de luxe juste à l’extérieur de la ville et, selon une bonne coutume russe, fait rouler beaucoup d’argent. L’épouse de l’un d’eux conduit une Lamborghini Aventador LP orange , une voiture qui coûte plus de 250 000 euros. Son fils dirige plusieurs boîtes de nuit dans la région de Moscou, réputées pour leur clientèle extravagante et riche.

Qu’est-ce que le poutinisme ? « Pour mes amis, tout ; pour mes ennemis, la loi »

Le journalisme d’investigation de ce niveau reste généralement sans conséquences en Russie, mais cette fois, les choses pourraient se passer différemment. La mise en accusation fabriquée de Golunov a été un tel scandale qu’un règlement entre l’élite politique est imminent. Selon des initiés, il y a des licenciements et des accusations criminelles dans l’air.

Mais il semble presque impossible que cela mette réellement la pression sur la corruption en Russie. Trop de politiciens de haut rang profitent du système. Le président russe, Vladimir Poutine, ne semble pas nous convaincre pour l’instant qu’un ordre social non fondé sur la violence et la fraude est possible.

Tags
Show More
Close
Close