L’éternel mystère du baiser… Quelques indices

[PICTURE|sitecpic|lowres]

La plupart des gens mémorisent leur premier baiser tellement bien que 90 % des détails de leur baiser sont gravés dans leur mémoire plus intensément que leur première rencontre sexuelle.

Sheryl Kirshenbaum, chercheur à l’université du Texas à Austin, et auteur de « The Science of Kissing » (« la science du baiser »), nous explique que le baiser est un sujet remarquablement mystérieux. Par exemple, les scientifiques de Pennsylvanie ont tenté de mesurer les réponses hormonales au baiser, en étudiant des couples unis dans des relations de long terme à qui l’on demandait de s’embrasser et de se câliner. Ils s’attendaient à voir les hormones telles que l’ocytocine (associée au lien relationnel), s’élever, tandis que le baiser se prolongeait. Or, à leur grande surprise, ils constatèrent que les niveaux diminuaient inexplicablement durant le baiser. Kirshenbaum en conclut que les sujets impliquant l’émotion sont plus difficiles à étudier que les autres.

Elle a retrouvé les traces du premier enregistrement de baiser humain qui date du second siècle en Inde. Elle a également déniché un livre du XVIIe siècle établissant une liste de 20 différentes sortes de baisers et qui s’attache à les décrire tout au long de ses 1000 pages.

Les humains ne sont pas la seule espèce embrasser. Nos cousins les bonobos ont déjà offert le spectacle de baisers d’une durée de 12 minutes, sans parler des frottis de nez de porcs-épics, des échanges linguaux des chauves-souris et des entrelacs de cou des girafes.

Comme le note Kirshenbaum, lorsque l’on trouve un comportement aussi spécifique à une espèce, c’est qu’il y a un motif derrière. À son niveau le plus élémentaire, un baiser exploratoire offre un avantage pour la reproduction, fournissant des informations génétiques et hormonales à ceux qui l’échangent.

Les chercheurs ont maintenant compris pourquoi les femmes qui portent du rouge à lèvres rouge sont considérées comme étant plus séduisantes. Ils ont trouvé que le rouge écarlate brillant avait tendance à emballer le cœur des hommes.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close