L’Etat islamique menace de décapiter Obama et de lancer des attaques à la voiture piégée contre la France et la Belgique

Dans une nouvelle vidéo au cours de laquelle on assiste à la décapitation d’un soldat kurde, des djihadistes de Daech (l’Etat islamique, ou EI) menacent de décapiter Barack Obama, de faire des Etats-Unis une terre islamique, et de lancer des attaques à la voiture piégée contre la Belgique et la France.

La vidéo montre un groupe de djihadistes vêtus de noir et masqués, dont l’un se tient devant un soldat irakien agenouillé. Avant l’exécution de leur otage, ce combattant se lance dans une diatribe au cours de laquelle il déclare :

Sache, Oh Obama, que nous viendrons aux Etats-Unis. Sache que nous te couperons la tête à la Maison Blanche, et que nous ferons de l’Amérique une province musulmane ».

S’adressant à la France, et à « sa sœur » la Belgique, l’homme affirme :

Nous nous informons que nous arriverons chez vous avec des voitures piégées et des charges d’explosifs et que nous couperons vos têtes ».

Puis il s’adresse au leader kurde Massoud Barazani, qui dirige les combats contre l’EI en Irak :

Quant à toi, Massoud, espèce de chien, nous te décapiterons, et nous te jetterons dans la poubelle de l’histoire. Sache que nous sommes des hommes qui ne craignons personne. Nous imposerons les lois d’Allah, qu’il soit exalté et loué ».

Faisant référence au soldat kurde, il poursuit : « Voici le sort de l’un de tes soldats, et chaque fois que tu lanceras un missile, nous t’enverrons en retour la tête de l’un de tes soldats. Tu tues des enfants et tu bombardes des civils tout en affirmant que c’est interdit dans ta constitution ».

La vidéo, qui s’achève avec la décapitation de l’otage, a été découverte par Memri TV qui l’a traduite de l’arabe. Elle est apparue dans les 48 heures d’une défaite stratégique de Daech qui s’est vu reprendre le contrôle de la ville syrienne de Kobane par les forces kurdes. Les combats ont duré 4 mois, et une grande partie de la ville est en ruine.

Washington n’a pas encore commenté cette vidéo.

De son côté, le gouvernement français a dévoilé une nouvelle campagne de communication pour dissuader les candidats au djihad de partir au Moyen-Orient combattre aux côtés des combattants de groupes extrémistes tels que l’EI.

Une vidéo, publiée sur Twitter avec le hashtag #StopJihadism, propose une réinterprétation des arguments que les djihadistes emploient pour convaincre des jeunes Français de les rejoindre, en montrant la réalité du terrorisme et de la guerre. « Ils te disent :+Sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause+. En réalité, tu découvriras l’enfer sur Terre et mourras seul, loin de chez toi ». Le texte est accompagné par des images de personnes exécutées, des faits de guerre et des femmes et des enfants en pleurs.

Un site internet dédié à la prévention et à la lutte antiterroriste, stop-djihadisme.gouv.fr, a également été lancé à l’attention du grand public. Il indique un numéro de téléphone et un formulaire permettant à toute personne de signaler un proche dont le comportement témoigne d’un possible embrigadement.

#Stopdjihadisme : Ils te disent… par gouvernementFR

Show More

Express devient Business AM

Close
Close