Economie

Les super-riches sont aussi une classe laborieuse

Les rentiers forment une petite minorité

Nombreux sont ceux qui estiment que les millionnaires paresseux sont responsables de l’accroissement des inégalités de revenus. Toutefois, la génération actuelle des revenus les plus élevés est en fait constituée de « travailleurs riches ». Telle est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques de l’Université de Princeton, de l’Université de Californie et de l’Université de Chicago.

Les chercheurs ont examiné 11 millions d’entreprises des Etats-Unis entre 2001 et 2014, avant la réforme fiscale de 2017. Ils ont constaté que les revenus les plus importants (de 390.000 dollars à 1,6 million de dollars par an) sont principalement perçus par des entrepreneurs actifs et des professionnels possédant leur propre entreprise.

Cinquantaine

Ces entreprises viennent de secteurs tels que la médecine, les services professionnels et techniques, la dentisterie, le commerce spécialisé et les services juridiques. On trouve également des professionnels de la finance, des concessionnaires automobiles, des commerçants en boisson et des producteurs de pétrole et de gaz. Le nombre moyen de propriétaires de ces entreprises est de deux. Ces derniers gagnent généralement le maximum de leurs revenus dans la cinquantaine.

Environ 93% des propriétaires sont activement impliqués dans la vie de leur entreprise. Lorsque l’un des deux propriétaires décède ou prend sa retraite, les bénéfices chutent en moyenne de plus de 80%. Il n’y a généralement pas de redressement par la suite. Ces entrepreneurs tirent l’essentiel de leurs revenus du capital humain et pas seulement des dividendes.

Patrimoine

Les chercheurs ont également établi que relativement peu d’entrepreneurs ont hérité des membres de leur famille. La plupart des propriétaires âgés de 32 à 34 ans, qui gagnaient un million de dollars par an, n’avaient pas de parents dans le groupe des 1% des plus riches.

Beaucoup de super-riches dirigent une entreprise. Les revenus sont davantage liés au travail qu’au patrimoine. Cette constatation peut avoir des conséquences sur la politique fiscale. Le gouvernement américain cherche souvent ses revenus dans la classe de population la plus riche.

« Nos résultats suggèrent qu’éduquer la prochaine génération d’innovateurs du pays pourrait être plus important que l’application d’incitations fiscales », conclut Owen Zidar, professeur assistant d’économie à la Woodrow Wilson School of Public Affairs and International Affairs de l’Université de Princeton.

Tags
Show More
Close
Close