Les parcs éoliens offshore de la Mer du Nord seront aussi des parcs à moules

Un consortium d’entreprises et une équipe de recherche étudient la possibilité d’élever des moules dans les parcs éoliens en mer du Nord, a rapporté De Tijd. Le consortium est composé de l’Université de Gand, de l’Institut de recherche agricole et de la pêche (Ilvo), des producteurs d’énergie Belwind et C-Power, des sociétés Colruyt et Sioen, et de l’entrepreneur de pêche Willy Versluys.Un projet pilote doit débuter dès cet automne pour étudier la faisabilité économique de la mytiliculture en Mer du Nord dans les parcs éoliens belges.Les parcs éoliens de Belwind et C-Power n’autorisent pas le trafic maritime. Par conséquent, ces zones sont des endroits appropriés pour installer des parcs à moules.Jaak Rutten, directeur général de C-Power, a déclaré qu’il espérait que la moule pourrait apporter une source de revenus supplémentaires pour l’entreprise.Un projet pilote déterminera si la mytiliculture peut être combinée avec les activités  opérationnelles et les exigences de la société de sécurité et du personnel d’entretien de la ferme éolienne.Les partenaires privés investiront eux-mêmes dans le projet, mais ils présenteront aussi une demande de financement au gouvernement flamand et au Fonds européen pour les affaires maritimes et de la pêche pour en compléter le financement.Les emplacements prévus sont situés à une distance comprise entre trente et cinquante kilomètres au large de la côte belge.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close