Economie

Les parcs éoliens deviennent des attractions touristiques

Les éoliennes offshore peuvent être une attraction touristique supplémentaire, indique une étude réalisée par des scientifiques de l’Université de Rhode Island. Les chercheurs ont analysé les données de location d’Airbnb avant et après la construction du parc éolien de Block Island, une île située au large des côtes de l’Etat de Rhode Island.

Les scientifiques ont découvert que les éoliennes étaient liées à une augmentation du tourisme sur l’île. Toutefois, ces conclusions ne sont pas extrapolables à tous les lieux où sont installés des parcs éoliens offshore.

Pollution visuelle

« De nombreuses communautés côtières qui dépendent du tourisme pour leur économie craignent que les parcs éoliens offshore aient un impact négatif sur le tourisme », explique Corey Lang, directeur de recherche, professeur d’économie de l’environnement à l’Université de Rhode Island. « Il s’agit d’un argument courant contre l’implantation d’éoliennes en mer. Toutefois, il n’existe pas beaucoup de preuves empiriques à ce sujet. Des enquêtes ont été menées pour évaluer ce que les touristes pourraient ressentir à ce sujet, sur la base d’images potentielles d’éoliennes en haute mer. Cependant, il s’agit d’enquêtes hypothétiques. »

Certaines études récentes suggèrent que les personnes considèrent les parcs éoliens en mer comme une source de pollution visuelle. Les personnes ont tendance à penser que les éoliennes vont détériorer le paysage marin et nuire à leur expérience de la plage.

Cependant, cela n’a pas été le cas lors de la construction du parc éolien de Block Island. La construction des turbines s’est accompagnée d’une hausse du tourisme sur l’île. Durant les pics estivaux en juillet et en août, après la mise en route des turbines, l’impact a été clairement positif. Aucun effet négatif notable n’a été observé durant le reste de l’année.

Les locations AirBnB à Block Island ont enregistré une augmentation moyenne de 19% du taux d’occupation et les revenues mensuels ont connu une hausse de 3.490 dollars.

Curiosité

Selon Corey Lang, la hausse se doit probablement d’une part à la curiosité du public. Le parc éolien de Block Island est le premier parc éolien offshore d’Amérique du Nord. « Je pense que cela a suscité un certain enthousiasme. Les personnes sont enthousiasmées par les énergies renouvelables et la durabilité, et elles veulent s’engager. »

« Il existe cependant un certain nombre d’autres facteurs possibles », souligne le professeur Lang. « La pêche semble meilleure près des turbines. Par conséquent, plus de personnes pourraient se rendre sur l’île pour cette activité »

Les chercheurs font remarquer que le facteur de curiosité pourrait disparaître sous peu. Les effets positifs sur le tourisme et sur les locations pourraient donc ne pas durer très longtemps. Selon les scientifiques, il faut s’attendre à un retour à la normale. Toutefois, si certains changements fondamentaux ont bien eu lieu tels que l’amélioration de la pêche, on peut s’attendre au maintien de certaines opportunités issues des énergies renouvelables.

« Il est donc difficile d’extrapoler nos résultats à d’autres communautés« , reconnaît le professeur Lang. « En outre, étant donné que le parc éolien de Block Island est une première pour l’Amérique du Nord, il pourrait également générer plus d’intérêt touristique que les futurs parcs éoliens. »

« Le parc éolien de Block Island est de petite taille. L’infrastructure pourrait donc ne pas susciter les impressions négatives que pourraient générer à l’avenir les grands parcs éoliens. En tout état de cause, la crainte d’un impact négatif grave sur le tourisme ne semble pas fondée. »

Dans une étude ultérieure, Lang veut mesurer l’impact du parc éolien offshore sur la population résidente de Block Island. « Les touristes ne regardent les turbines que pendant quelques jours. La population locale, en revanche, observent les infrastructures constamment, ce qui est différent. »

Tags
Show More
Close
Close