Les hommes n’ont jamais eu aussi peu de libertés sur la dernière décennie

Les libertés des civils du monde entier ont reculé d’au moins dix ans en 2015, selon la Freedom House, un groupe prônant les libertés civiles et les droits humains.

Son rapport indique que les crises de 2015 ont « alimenté la xénophobie dans les pays démocratiques, sapé les économies des Etats dépendants de la vente de leurs ressources naturelles, et amené les régimes autoritaires à réprimer plus durement les dissidents ».

Les éléments clefs de ce déclin sont la crise migratoire provoquée par la guerre civile syrienne, qui continue à déstabiliser les riches nations libérales, et le ralentissement de la croissance chinoise, qui « réduit considérablement les revenus d’exportation du monde entier et menace les fondements économiques de leur légitimité ».

Human Rights Watch a récemment publié un rapport similaire.

Un graphique de la Freedom House indique quels pays sont « libres », « partiellement libres » et « pas libres », d’après 25 indicateurs différents. L’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie sont en tête, directement suivies par l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale. La Chine, de nombreux pays arabes et leurs voisins directs d’Afrique de l’Ouest sont en bas de la liste.

Les pays de l’Europe du Nord en tête

Les populations dont la liberté a fortement augmenté sont principalement en Afrique; tandis que celles ayant perdu le plus de droits sont réparties dans le monde: Burundi, Yémen, Tadjikistan, El Salvador et les Malouines.

Les pays du Nord de l’Europe sont ceux où les habitants sont les plus libres, tandis que ceux de l’Asie et de l’Afrique figurent en fin de liste.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close