EconomieTravel & food

Les grands navires de croisière ne sont plus autorisés à entrer dans Venise

Après 13 ans de manifestation, la population de Venise a réussi à briser la toute-puissance des grands navires de croisière. Les méga-navires tels que le Queen Elizabeth (photo ci-dessus) ne seront plus autorisés à amarrer dans le centre-ville historique.

Les bateaux de croisière ont longtemps été le fléau de Venise, une ville qui se débat déjà sous le poids du sur-tourisme. Venise, site du patrimoine mondial de l’UNESCO, est en train de couler lentement. Les navires de croisière contribueraient à cette menace car ils détruiraient les fondations de la ville.

Dès le début du mois prochain, ces navires seront redirigés vers des quais situés à une distance de sécurité du centre-ville historique. À plus long terme, un nouveau terminal sera construit en dehors de la ville. Les autorités consulteront les résidents sur l’emplacement des nouveaux postes d’amarrage pour les navires de croisière.

En attendant, le maire Luigi Brugnaro demande à l’Unesco de mettre la ville sur une liste noire du patrimoine. Cela signifierait qu’en aucun cas les navires de croisière ne devraient entrer dans la ville.

Cette initiative fait suite à un incident majeur survenu au début du mois de juin lorsque le navire de croisière MSC Opera situé dans le Canale della Giudecca à Venise a percuté le quai et un bateau de tourisme. L’accident a non seulement causé des dégâts considérables, mais a également provoqué la panique de dizaines de personnes présentes sur le quai et sur le bateau de tourisme. Seules quatre personnes ont été légèrement blessées. Un peu plus d’un mois plus tard, lors d’une tempête, le Costa Deliziosa a frôlé l’accident et a failli percuter le quai de la Riva dei Sette Martiri à Venise. Cette succession d’incidents ont poussé les autorités de la ville italienne à intervenir.

Venise et les autres destinations touristiques européennes passent à l’action

Venise a récemment appelé les principales destinations européennes prisées des navires de croisière telles qu’Amsterdam, Barcelone, Dubrovnik et Marseille, à s’unir pour lutter contre les dangers et l’impact environnemental liés aux nuisances croissantes de ce secteur du tourisme. Venise souhaite savoir quelles initiatives ces destinations populaires peuvent prendre pour s’attaquer au problème.

Venise, mais aussi d’autres grandes villes portuaires européennes, luttent depuis un certain temps contre les inconvénients du tourisme de croisière. Bien entendu, la ville se félicite des revenus générés par les croisières. Toutefois, cette activité est responsable de nuisances majeures.

Selon les chiffres de la Cruise Lines International Association, les navires de croisière transporteront environ trente millions de touristes cette année, soit près de 70% de plus qu’il y a dix ans.

Tags
Show More
Close
Close