Tech

Les géants de la technologie dépensent 80 milliards de dollars pour que personne ne puisse leur faire concurrence

Les géants américains de la technologie, Alphabet, Apple, Amazon, Microsoft et Facebook, sont également en passe de devenir des géants industriels. C’est ce que révèle une étude réalisée par Crédit suisse, qui montre l’ampleur des investissements qu’ils ont  réalisés au cours de l’année écoulée.

On y apprend qu’ils ont dépensé 80 milliards de dollars cumulés en 2017 pour acquérir  des actifs physiques, et plus particulièrement des équipements de fabrication et des outils permettant l’assemblage d’appareils, d’ordinateurs et de câbles sous-marins.

Les géants de la tech se classent dans la même catégorie que les entreprises industrielles

Comparativement, en 2015, ils n’avaient consacré “que” 40 milliards de dollars aux achats de ce type. Des investissements aussi massifs conduisent à les classer dans la même catégorie que les constructeurs automobiles, les opérateurs de téléphonie et les compagnies pétrolières : celles des plus gros investisseurs de biens d’équipement aux États-Unis.

Ainsi, même si le constructeur automobile General Motors (GM) est la douzième plus grosse entreprise des États-Unis en termes de chiffre d’affaires annuel, il n’a investi que 8,5 milliards de dollars de biens d’investissement l’an dernier. Même si ce montant était en hausse de 20 % par rapport à 2015, il demeure dérisoire comparé aux montants que les grandes entreprises technologiques investissent annuellement.

Une tendance aux Etats-Unis

Ce phénomène s’inscrit dans une tendance plus générale aux Etats-Unis, où l’on constate que les grandes firmes, qui ont bénéficié de la plus forte croissance sur les dernières années, ont augmenté leurs investissements en biens d’équipement.

Cela explique également pourquoi il est quasiment devenu impossible de concurrencer ces géants des technologies. Pour les entreprises tierces, il est en effet impossible de mobiliser des sommes aussi colossales. Comment rivaliser avec Google dans le domaine des voitures autonomes, quand cette firme y consacre sans sourciller 20 milliards de dollars par an ?

De plus, à de rares exceptions près, ces investissements rassurent les marchés financiers, parce qu’ils y voient de futures prises de bénéfices.

Show More
Close
Close