Les 3 caractéristiques communes des chefs d’entreprise qui ont changé le monde

Alors que l’on méprise généralement les banquiers et les politiciens, considérés comme des escrocs et des menteurs, les chefs d’entreprise échappent à ce jugement et on les place souvent au dessus de l’humanité. Il n’est pas difficile de comprendre comment Richard Branson, Steve Jobs ou Howard Schultz ont changé le monde, pour en faire un endroit plus agréable. De plus, les chefs d’entreprise, à la différence des banquiers, ils bousculent souvent les conventions, et répondent de cette manière à notre instinct qui est lui aussi opposé à l’establishment.

Dans son ouvrage « World Changers », John Byrne a listé les parcours de quelques chefs d’entreprises remarquables. The Economist remarque que 3 points communs semblent les réunir :

1) Ils voient des opportunités là où les autres voient des problèmes

Un grand nombre d’entreprises sont nées de la frustration de leur fondateur. Cet opportunisme a cependant besoin d’une bonne dose de détermination pour produire une entreprise. Le site de vidéo en ligne Netflix est né parce que Reed Hastings, son créateur, a été facturé de 40 dollars supplémentaires lorsqu’il a restitué la vidéo d’Apollo 13 qu’il avait louée en retard. Jeff Bezos a poursuivi son exploitation d’Amazon alors que l’entreprise est restée déficitaire pendant ses 6 premières années d’existence.

2) Ils sont capables de vivre avec le risque et l’échec

Ils n’aiment pas le risque pour le risque, mais ils comprennent que le succès peut être à ce prix. Ils sont prêts à parier sur une idée que les personnes sensées considéreraient comme folle. Hastings a commencé à travailler à la seconde mouture de Netflix quasiment dès le lancement de la société, parce qu’il était certain qu’internet allait détruire son business-model.

3) Ils ont la volonté de décider pour eux-mêmes

La plupart des fondateurs d’entreprises détestent l’autorité, et ils préfèrent échouer en tant que responsable, plutôt que réussir en tant que second. Beaucoup d’entre eux ont connu des difficultés durant leur jeunesse. Le père de Ted Turner, le fondateur de CNN, que ce dernier portait pourtant aux nues, l’a envoyé en pension dès l’âge de 4 ans et le frappait avec un porte-manteaux. Un grand nombre d’entre eux sont atteints de dyslexie (ainsi Richard Branson, mais aussi Charles Schwab).

Show More
Close
Close