L’échec de certains attentats met en lumière une nouvelle forme de terreur

L’échec des attentats récents à Bruxelles et à Paris indique que le terrorisme islamiste est entré dans une nouvelle phase, estiment certains experts européens de la sécurité. Il n’est plus question d’actions organisées et les attaques sont mises en œuvre de manière moins sophistiquée. Cependant, elles n’en sont pas pour le moins menaçantes.Le caractère improvisé des attentats pourrait, selon les spécialistes, en effet inciter un grand nombre  de nouveaux candidats au terrorisme à planifier et exécuter des attentats avec tous les moyens dont ils disposent.Une sous-estimation du danger serait une grossière erreur.Lors des attentats à la gare Centrale à Bruxelles et sur les Champs-Elysées à Paris, l’auteur a à chaque fois perdu la vie. Cela montre clairement le manque de connaissance et d’entraînement de cette nouvelle génération de terroristes.

Appel

« L’absence de connexions avec des réseaux terroristes connus rend ces criminels difficiles à suivre », affirment les experts. « En outre, les attentats sont souvent commis avec des voitures et des couteaux, matériel qui est facile à obtenir. »Les autorités craignent que davantage d’attaques terroristes de ce style aient lieu.« Nous pourrions entrer dans une ère, non pas du « loup solitaire », mais plutôt d’attaques de « chiens errants » », a expliqué un responsable de la sécurité.« Il y a une grande différence entre ces actes improvisés et les attentats à grande échelle mis en œuvre par le passé par des cellules extrémistes, notamment à Bruxelles et à Paris », soulignent les experts de l’European Strategic Intelligence and Security Center.On constate également un revirement clair de stratégie suite à l’appel des cadres de Daesh, en mai dernier, à attaquer les mécréants avec toutes les armes possibles.La nature changeante des attaques est également une conséquence de l’amélioration de la sécurité en Europe. En effet, l’Union européenne et les gouvernements nationaux ont intensifié la surveillance, le renforcement des frontières et le déploiement d’un nombre plus important de policiers et de soldats.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close