Economie

Le site Salon.com : « Désactivez votre adblocker, ou laissez-nous miner Monero sur votre smartphone ou PC »

Le site américain Salon vient d’adopter une stratégie originale pour répondre au problème de la chute des revenus liée à l’adoption des “adblockers” par les utilisateurs. Désormais, il demande aux lecteurs qui se rendent sur le site de désactiver leur adblocker, ou d’accepter que Salon.com utilise les ressources disponibles de l’ordinateur pour miner une monnaie virtuelle.

Un adblocker est une application qui permet d’empêcher l’affichage des publicités. Ces applications sont souvent proposées sous la forme d’extensions du navigateur. Les publicités bloquées – elles sont en fait masquées – peuvent prendre toutes les formes: bannières, annonces textuelles, vidéos ou articles sponsorisés, et seul le contenu gratuit demeure visible. Comme la publicité est invisible, les éditeurs des sites ne peuvent plus bénéficier des revenus liés au « nombre de clics », c’est-à dire à la fréquentation de leur site.

Les sites ne sont jamais gratuits

Le problème, c’est que les sites Internet ne sont jamais gratuits, et qu’ils ont besoin de revenus pour fonctionner. Habituellement, ce sont les recettes qu’ils tirent des publicités qui garnissent les pages du site qui leur permettent de gagner de l’argent.

Confrontés à la généralisation de l’usage des adblockers, les sites doivent trouver des stratégies alternatives pour survivre. Certains imposent à leurs lecteurs de désactiver leur adblocker. D’autres imposent le paiement d’un abonnement, ou au moins un paiement par article. Mais beaucoup de médias sont confrontés à une autre réalité: les internautes ont pris l’habitude de la gratuité, qu’ils considèrent naturelle. De telles tentatives de monétisation ne sont donc pas toujours les bienvenues.

Une boite de dialogue avec ce qui ressemble à un ultimatum

Dans ce contexte, l’idée de Salon est tout à fait novatrice. Les internautes qui se rendront sur le site seront confrontés à une boîte de dialogue sur laquelle il pourront lire la chose suivante :

« La capacité de traitement inutilisée de votre processeur est une ressource dont vous disposez, et que vous n’utilisez pas activement à son plein potentiel au moment où vous surfez sur Salon.com. Le minage fait appel à une plus grande quantité de ressources, ce qui signifie que votre ordinateur travaille un peu plus intensément et utilise plus d’électricité qu’il ne le ferait si vous surfiez simplement passivement sur le site avec les publicités ».

© Salon

Après la lecture de ce panneau, si l’internaute décide de maintenir son adblocker activé, il entendra le ventilateur de son ordinateur se déclencher, signalant que celui-ci travaille plus intensément que d’habitude. En effet, le minage consiste en un décodage d’équations mathématiques complexes par l’ordinateur, des opérations gourmandes en énergie.

Une pratique de pirates

La monnaie virtuelle “minée” par le site salon est le Monero, une monnaie très voisine du Bitcoin, qui vaut actuellement 243 $ (environ 198 euros). Pour la miner, il utilise Coinhive. Selon Salon, cet outil peut lui permettre de récupérer une partie de l’argent que les adblockers lui font perdre.

La nouvelle méthode trouvée par Salon n’est donc rien de moins que celle qui a été adoptée par de nombreux pirates, qui parviennent à pénétrer dans les ordinateurs pour y installer des mineurs de crypto-monnaie (tels que Coinhive, par exemple) à l’insu des possesseurs de ces ordinateurs. De cette manière, ils peuvent gagner de l’argent.

L’avenir des médias ?

Les réactions du lectorat de Salon ne se sont pas fait attendre. Certains lecteurs, indignés par le procédé, ce sont épanchés de leur rage sur Twitter. D’autres se montrent plus réceptifs, et félicitent le site pour son inventivité. Dans certains cas, ils y voient même l’avenir des médias, tout en soulignant qu’une transparence totale sera nécessaire pour ne pas briser la confiance des internautes. 

Show More
Close
Close