Le ‘selfie’ d’un combattant de l’Etat islamique mène à la destruction d’un quartier général du groupe terroriste

Un post et un « selfie », posté sur un site Internet par un combattant du groupe terroriste Etat islamique (EI) ont permis à l’armée américaine de localiser un QG de l’EI et de lancer une frappe aérienne pour le raser, a indiqué le général de l’armée de l’Air américaine Hawk Carlisle, lors d’une réunion de petit déjeuner à Washington DC.

Le général a rapporté que des hommes du 361ème groupe d’Intelligence, de Surveillance et de Reconnaissance de la base de Hurlburt Field, en Floride, avaient remarqué une photo sur laquelle un combattant de l’EI posait près de ce QG. Ils ont en outre trouvé des commentaires que le même homme avait laissés sur des forums Internet pour vanter les capacités d’attaque et de contrôle de Daesch.

Les agents des services d’intelligence ont mené des recherches sur la base de ces informations, et 22 heures plus tard, l’armée américaine a détruit ce bâtiment au moyen de trois  « Joint Direct Attack Munitions » (JDAM), c’est-à-dire des armes contrôlées par GPS.

Pour des raisons de sécurité, Carlisle n’a pas donné plus de détails sur la façon dont le service de renseignement de l’US Air Force était parvenu à localiser le bâtiment en question. Il a cependant pointé que l’Air Force n’avait plus besoin de déployer autant d’hommes sur place que par le passé. Mais il pense aussi qu’à l’avenir, les communications par satellite seront de plus en plus la cible des belligérants lors de conflits, ce qui implique qu’il ne sera plus autant possible pour l’armée américaine d’exploiter les informations postées sur les médias sociaux en les communiquant à ses services d’intelligence.

Tout est parti d’un post sur ​​les médias sociaux pour aboutir à bombardement sur cible en moins de 24 heures. Un travail incroyable, quand on y pense ».  

Show More

Express devient Business AM

Close
Close