Le Royaume Uni s’apprête à construire le plus grand parc éolien du monde

Les autorités britanniques ont confirmé qu’elles avaient le projet de construire le plus grand parc éolien du monde en mer du Nord. L’objectif est d’en faire le second producteur du Royaume-Uni énergie, après la centrale à charbon de Drax, dans le Yorkshire du Nord, qui produit 3,9 gigawatts.

Le Royaume-Uni est le leader mondial de l’éolien offshore, et il dispose déjà à lui tout seul d’une capacité qui dépasse celle des autres pays européens réunis.

Le nouveau parc éolien, appelé Dogger Bank Creyke Beck, sera situé dans des eaux peu profondes en mer du Nord, à 131 km de la côte anglaise. Il couvrira une surface totale de 8660 km², et il sera donc à peu près de la même taille que la Corse, et légèrement plus petit que l’Etat de Porto Rico, qui s’étend sur une superficie de 8870 km².

Dogger Bank Creyke Beck devrait développer une puissance maximale de 2,4 gigawatts, ce qui correspond à la consommation de 1,8 millions de foyers. Il devrait permettre de couvrir 2,5% des besoins en électricité du Royaume-Uni.

Le projet a reçu l’aval du Secrétaire à  l’Energie britannique, Ed Davey, cette semaine. Le chantier devrait commencer en 2019 et son achèvement est prévu en 2022, si tout se passe bien.

Cependant, la question du subventionnement de ce projet pourrait poser des difficultés, d’autant que des changements gouvernementaux pourraient intervenir à la suite de la prochaine échéance électorale du pays en mai. En effet, les partis politiques britanniques ne sont pas tous aussi attachés au développement de l’énergie renouvelable que ne l’est l’équipe aux commandes du pays.

Show More
Close
Close