EconomieTech

Le problème avec Google Maps

Selon un rapport du Wall Street Journal, Google Maps est submergé de fausses listes d’entreprises et de numéros de téléphone qui redirigent les utilisateurs vers des entreprises concurrentes. Tous les mois, des centaines de fausses listes apparaissent sur Google Maps. Selon le journal, le service compte environ 11 millions d’entreprises faussement répertoriées.

Google dit être conscient de la menace. La société a en outre annoncé avoir supprimé plus de 3 millions d’annonces fictives l’année dernière. 90% de ces annonces auraient été enlevées avant même que les utilisateurs ne les signalent.

 Plombiers

Google appelle ces fausses entreprises, des « contraintes verticales ». Il s’agit d’entreprises vers lesquelles le public se tourne en cas d’urgence et qui n’ont pas encore été vérifiées. Google vérifie généralement si une entreprise est légitime en envoyant une carte postale, en appelant ou en envoyant un code numérique à saisir sur un site de Google.

« Cependant, le système est assez facile à éviter pour les fraudeurs qui utilisent de fausses adresses et numéros de téléphone », déclarent Rob Copeland et Katherine Bindley, rédacteurs technologiques du Wall Street Journal. « Les auteurs associent leur propre adresse aux annonces des annonceurs légitimes. »

Ils réussissent souvent à acquérir des positions plus élevées dans les moteurs de recherche que leurs véritables concurrents. Cela leur permet d’avoir un plus grand volume de commandes. Par conséquent, les entreprises de bonne foi perdent des revenus. En´outre, ces entreprises fantômes facturent souvent aux clients des prix plus élevés pour des travaux de qualité inférieure.

Selon les annonceurs et les experts en recherche, Google Maps est inondé de millions de fausses adresses professionnelles. Les anciens et les actuels employés de Google confirment l’existence de ce problème.

Google contrôle plus de 90% des recherches en ligne dans le monde. Ces dernières années, la société a également étendu cette domination aux recherches locales. Parallèlement, Google Maps a évolué pour devenir une plate-forme promotionnelle pour les entreprises locales. Cependant, il semble extrêmement difficile pour la société de protéger cette plate-forme contre la fraude numérique.

Selon le Wall Street Journal, à Mountain View, la ville natale de Google, une seule adresse sur douze pour les avocats d’accidents était correcte. Par ailleurs, lors de la recherche de plombiers à New York, le Journal a répertorié 13 des 20 meilleurs résultats de recherche sur Google. Seules deux adresses renvoyaient à de véritables entreprises respectant les consignes de Google.

Selon les experts, des centaines de milliers de fausses listes sont publiées sur Google Maps chaque mois. De fausses adresses apparaissent souvent pour des services d’électriciens, de dépanneurs, de réparateurs de voitures, de déménageurs et d’avocats.

Faillite

Ethan Russell, directeur de Google Maps, a déclaré que la société avait supprimé plus de trois millions de données erronées au cours de l’année écoulée. Pour des raisons de sécurité, Google a déclaré ne pas être en mesure de commenter davantage les contre-mesures prises.

En outre, les fraudeurs extorquent ou menacent leurs clients et leurs concurrents légitimes. Des entreprises de bonne foi sont menacées d’être ensevelies sous un tsunami de publicités de concurrents fictifs si elles ne respectent pas les conditions onéreuses des fausses entreprises..

« Ces pratiques ont souvent de graves conséquences », expliquent Copeland et Bindley. Les victimes qui ont refusé de payer les escrocs se sont ensuite vues relèguées dans le bas du classement des résultats de la recherche. Par conséquent, les entreprises n’étaient plus en mesure d’attirer de nouveaux clients. Certaines sociétés se sont ainsi retrouvées au bord de la faillite. Les escrocs publient également des critiques négatives sur les pages des entreprises afin de nuire à leur image.

Les critiques postées sur les forums en ligne sont souvent accompagnées de courriers électroniques anonymes menaçants. De plus, les filtres anti-fraude de Google s’en prennent parfois aux entreprises légitimes et les bloquent jusqu’à ce qu’elles prouvent qu’elles sont réelles.

Google a expliqué lutter depuis longtemps contre les listes d’entreprises fantômes. « Google est dans une course aux armements contre un groupe de fraudeurs extrêmement motivés constamment à l’affût des défenses que nous mettons en place », a encore déclaré Russell.

Tags
Show More
Close
Close