Le président de Bilderberg : « La probabilité d’un brexit est extrêmement élevée »

Henri de Castries, PDG de la société d’assurance AXA, et Président de la Conférence controversée Bilderberg, a fait part de ses craintes sur un possible démantèlement de l’UE si les Britanniques votent en faveur d’un départ de l’Union lors du référendum qui se tiendra le 23 juin prochain.

“Ni le Royaume Uni, ni l’UE ne sont prêts pour les négociations qui feraient suite à un vote en faveur du brexit le 23 juin”, a-t-il lors d’une conférence à Paris, le lendemain de la fin de la conférence de Bilderberg.

Cette année, cette dernière était organisée à Dresde, et elle a rassemblé près de 130 personnes, pour la plupart dirigeants mondiaux, CEOs ou autres personnalités importantes. La Belgique était représentée par le Premier ministre Michel, le chef d’entreprise Thomas Leysen, et Yasmine Kherbache, du parti sp.a.

Bien que des questions telles que Donald Trump, le Moyen-Orient et le “précariat” étaient à l’ordre du jour, c’est la possibilité d’un Brexit qui a dominé les débats.

“S’ils restent, la situation ne sera pas simple non plus, et beaucoup de gens sous-estiment cela”, a jugé de Castries, précisant que le résultat du référendum sera interprété différemment de chaque côté.

“Si le Royaume-Uni vote le départ de l’UE, toute complaisance dans les négociations qui s’ensuivront encourageront d’autres pays à négocier des traitements spéciaux avec le bloc, ce qui menacera d’accélérer le démantèlement de l’Europe”, a conclu de Castries.

Screenshot 2016-06-14 14.19.15

Dans les sondages, le camp du “Leave” (départ de l’UE) est maintenant sensiblement en tête, après que le tabloïd The Sun s’est prononcé lundi dans un éditorial en faveur du Brexit. La livre sterling et les marchés boursiers européens ont immédiatement chuté.

Show More
Close
Close