Economie

Le monde compte un nombre record d’éoliennes

Au cours du deuxième trimestre de cette année, les développeurs de parcs éoliens ont commandé 31 gigawatts d’éoliennes dans le monde, indique un rapport du consultant Wood Mackenzie. Il s’agit d’un nouveau record. L’augmentation est de 13,2% par rapport au record précédent, qui remonte au dernier trimestre de l’année dernière. Wood Mackenzie souligne que les États-Unis et la Chine ont enregistré une commande conjointe totalisant 79 gigawatts au cours des quatre derniers trimestres.

Le rapport signale en outre qu’en Europe, on a constaté une baisse de 41% au deuxième trimestre de l’année dernière.

Subventions

« Il y a eu un trimestre record en Chine et aux Etats-Unis », indique le rapport. Les développeurs d’éoliennes commandent généralement des turbines environ un an avant de construire un projet, afin de tirer parti des technologies les plus récentes. Par ailleurs, ils s’empressent d’acheter les turbines suffisamment à l’avance pour réaliser leur projet avant l’expiration des subventions fin 2020 au sein de ces deux marchés.

Les développeurs en Chine ont commandé plus de 17 GW au deuxième trimestre 2019, soit une hausse de 267% en glissement annuel par rapport au deuxième trimestre 2018.

Pour les commandes chinoises, 71% étaient destinées au marché de l’éolien terrestre dans le nord du pays. Les commandes concernaient également plus de 3 gigawatts de capacité offshore. C’est presque 2 gigawatts de plus qu’au deuxième trimestre de l’année dernière. Les chiffres représentent également une augmentation de 800 mégawatts par rapport au précédent record trimestriel chinois enregistré au cours des trois premiers mois de cette année.

Le fabricant danois Vestas a reçu 5,7 gigawatts de commandes au cours du deuxième trimestre de cette année. Avec cela, la société est en tête du classement mondial pour le cinquième trimestre consécutif. « Malgré un volume important de commandes en Chine, le marché est fragmenté », a déclaré Woods Mackenzie.

« Cela empêche l’émergence d’un leader. Sept fabricants chinois ont reçu au moins 1 gigawatt de commandes. Contrairement à l’industrie solaire, les constructeurs éoliens chinois n’ont en grande partie pas réussi à se démarquer de leur marché national. »

Vestas détenait des parts de marché dominantes supérieures à 40% sur le continent américain et en Europe, soit plus du double de la part de Mingyang en Asie-Pacifique. General Electric est arrivé deuxième en Amérique, tandis que Nordex a remporté la médaille d’argent en Europe.

En mer

Woods Mackenzie souligne également que les prix des turbines sur divers marchés – tels que le Brésil, la Chine et les États-Unis – ont encore augmenté. « Cela est dû à la forte demande et à l’introduction sur le marché de modèles plus grands, plus récents et plus chers », a déclaré le consultant.

« Pour un marché de plus en plus mature, l’industrie mondiale parvient toujours à atteindre de forts taux de croissance. Les développeurs d’éoliennes commandent généralement des turbines environ un an avant le début de la construction d’un parc éolien. De cette manière, ils espèrent bénéficier des dernières technologies. « 

Jusqu’ici, l’année la plus importante pour la construction éolienne a été 2015, avec environ 64 gigawatts de nouvelle capacité mis en service dans le monde entier.

Woods Mackenzie s’attend à ce que le marché mondial de l’énergie éolienne atteigne de nouveaux sommets au cours des prochaines années, dépassant les 70 gigawatts d’installations annuelles en 2020 grâce à une construction record sur des marchés clés tels que les États-Unis.

Le marché mondial devrait commencer à ralentir au milieu de la prochaine décennie. Le marché s’adapte ainsi à un monde beaucoup moins subventionné. La croissance devrait reprendre plus tard dans la décennie, en partie grâce à l’intérêt pour des projets du secteur offshore en expansion.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close