Politique

Le gouvernement danois envisage de sanctionner deux fois plus sévèrement les délits commis dans les quartiers défavorisés

Au Danemark, le ministre de la justice, Søren Pape Poulsen, veut infliger des peines doublées pour les auteurs de délits commis dans les ghettos, par rapport aux sanctions recueillies pour ceux qui sont perpétrés dans le reste du pays.

Le ministre a expliqué au journal  Berlingske qu’il préparait un programme de mesuresdestinées aux quartiers défavorisés, qui prévoyait de sanctionner deux foisplus sévèrement les délits commis dans ces zones.

On ne sait pas encore quelsseront les délits concernés, ce qui devrait être défini aux termes du processusparlementaire. Les zones où ce régime sera appliqué seront déterminées par lesresponsables policiers des différentes juridictions.

« Le vandalisme, le vol ou les menaces pourraient induiredes sanctions plus sévères. Cela signifie que le marteau de la justice s’abattraencore plus durement dans ces zones », a dit le ministre.

L’État de droit

Le parti du peuple danois (Dansk Folkeparti, ou DF), quisoutient la coalition au gouvernement sans en faire partie, se montrecirconspect, et indique qu’il ne commentera pas la proposition avant d’en avoireu connaissance dans son intégralité. Le parti d’opposition dessociaux-démocrates estime quant à lui qu’il s’agit d’une mesure « sensible ».

Selon BirgitteArent Eiriksson, conseiller juridique du think tank Justitia, il reste à savoirsi une telle mesure est compatible avec l’État de droit : « Là où il y a Étatde droit, il est très très important que les gens soient égaux devant la loi.Je ne vois pas comment cela pourrait être le cas avec cette proposition »,dit-elle.

Les ghettos dans le viseur

Les statistiques de lapolice montrent que lesentiment d’insécurité est en hausse dans les quartiers sensibles duDanemark. Alors que 72 % des personnes interrogées se sentaient en sécuritédans ces quartiers en 2016, le taux a chuté à 63 % l’année dernière.

Au cours de sondiscours du nouvel an, le Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen, avaitexprimé son désir de s’attaquer aux problèmes des « ghettos » à fortepopulation immigrée, qu’il veut éradiquer totalement d’ici 2030.

« Nous devons fixerde nouveaux objectifs pour mettre totalement fin aux ghettos. Dans certainsendroits, en cassant le béton et en démolissant des immeubles. En éparpillantles résidents et en les logeant dans des zones différentes », avait-il dit.

Il avait ajouté que son objectifétait de « remplir les trous dans la carte du Danemark et de recréer desquartiers mixtes, où des gens de toutes origines pourraient se rencontrer ». « Nous devons briser la chaîne par laquelle génération après génération, les gensvivent dans une société parallèle ».  

Show More

Express devient Business AM

Close
Close