Le cauchemar marxiste des 1%

[PICTURE|sitecpic|lowres]

Si l’élite mondiale ne réussit pas à s’attaquer aux inégalités en partageant les fruits du progrès technologique avec la société toute entière, plutôt que simplement avec le sommet de la pyramide, le système capitaliste peut s’effondrer complètement. C’est contre un tel scénario que mettent en garde des économistes de renom comme Nouriel Roubini et Erik Brynjolfsson.

SF Gate:

« A cette époque de progrès technologiques rapides, de mondialisation et de commerce, les inégalités ne cessent d’augmenter. Ce problème présente des aspects aussi bien moraux qu’économiques. On consomme et on épargne trop peu et cela est négatif pour la croissance économique globale. Ce cercle vicieux ressemble au vieux principe marxiste selon lequel la consommation tombe dans une impasse quand les bénéfices croissent trop fort par rapport aux salaires, avec comme conséquence l’autodestruction du capitalisme… Le point de vue de Marx est, d’après moi, aussi utile maintenant qu’il y a cent ans ». (Nouriel Roubini).

« Nombre de facteurs influencent l’augmentation des inégalités, entre autres la mondialisation et les changements culturels et institutionnels, mais le plus grand facteur est, selon la plupart des économistes, le progrès technologique. C’est dû au principe de skill-biased technical change–le fait de préférer des employés dotés de plus de compétences au détriment de travailleurs ayant moins de formation. de plus, nous évoquons les changements à forte intensité capitalistique dans le livre : vous apportez du capital, plutôt que du travail, quand vous remplacez des humains avec des robots. La technologie a généralisé les talents spéciaux qu’elle a incités et développés au départ sur un petit groupe de gens particulièrement talentueux ou chanceux – les « superstars », les 1% (0,01%) – sur les milliards d’individus.

De tels marchés donnent des résultats du style: un seul gagnant remporte la cagnotte du lotto (winner-take-all). Quelques personnes ramassent de gigantesques bénéfices et tout le monde gagne un peu de pouvoir de consommation, mais en même temps, il y a de moins en moins de place pour des travailleurs moyens avec des compétences moyennes ». (Erik brynjolfsson)

Ces deux économistes mettent donc en garde contre le fait que le progrès technologique pourra conduire à plus d’inégalités et n’apportera aucun bénéfice à la société toute entière. Si les décideurs politiques n’interviennent pas, l’augmentation des inégalités aura des conséquences désastreuses pour notre système capitaliste. Vu le danger d’une telle catastrophe, ces deux spécialistes pensent que des mesures rétablissant un équilibre social sont absolument indispensables.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close