Economie

Le Brexit rend les Britanniques fous… littéralement

Outre le fait d’être un véritable casse-tête politique, le Brexit est également devenu pour certains une épreuve de santé mentale. La semaine dernière, le journal britannique The Guardian a rapporté que le Brexit exposait les agriculteurs britanniques au suicide. Un nombre croissant d’entre eux ont recours aux réseaux de crise pour évoquer les implications économiques du Brexit sur leurs moyens de subsistance.

« Durant les deux ou trois dernières semaines, j’ai reçu de nombreux appels téléphoniques inquiétants d’agriculteurs prêts à renoncer et qui pensent au suicide. Mais ce qui m’inquiète le plus, ce sont ceux qui n’appellent pas », a déclaré Alistair Mackintosh du National Farmers’ Union, le syndicat national des agriculteurs britanniques.

Dépendance économique

Les agriculteurs britannique dépendent du commerce avec l’UE ainsi que des généreuses subventions européennes pour leurs recettes. L’agriculture est l’une des nombreuses industries dans l’incertitude alors qu’elles attendent les conditions définitives de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, explique le magazine Quartz. De nombreux agriculteurs seraient durement affectés par un Brexit « sans accord » lors duquel la Grande-Bretagne abandonnera l’UE sans aucune disposition transitoire pour adoucir la séparation.

Il s’agit d’un des scénarios les plus probables après le rejet par le Parlement britannique de l’accord de retrait négocié par Theresa May en janvier. En outre, en début de semaine, la première ministre britannique a essuyé un nouveau revers car son accord a été rejeté pour la seconde fois par les députés.

Problèmes de santé mentale

Selon le gouvernement britannique, un non-accord sur le Brexit entravera la croissance du PIB britannique au cours des 15 prochaines années. Même si les législateurs soutenaient l’accord de May, le PIB devrait également en pâtir, bien que plus modestement.

Selon Hamira Riaz, psychologue clinicienne britannique, il n’est pas surprenant que l’incertitude entourant le Brexit ait des conséquences sur la santé mentale. « Si vous constatez que des décisions prises au niveau national ont une incidence sur votre sécurité matérielle, cela deviendra certainement un événement négatif important dans votre vie. Nous savons que les personnes confrontées à ce type d’événements peuvent être confrontées à des problèmes de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété. »

Des chercheurs de la London School of Economic ont examiné les données de 35.000 personnes dans le cadre d’une enquête sur les ménages du Royaume-Uni. Ils ont constaté un impact statistiquement significatif sur la détresse mentale depuis le référendum de 2016 sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union. Les personnes ayant voté pour rester dans l’UE présentaient une détresse mentale exacerbée avec des symptômes tels que des troubles de la concentration, des sentiments de tristesse, de la dépression et une sensation d’inutilité.

Tags
Show More
Close
Close