Politique

L’Arabie Saoudite construit une île. Elle s’appelle Qatar

L’Arabie Saoudite a lancé un appel d’offres pour inviter des entreprises à construire un canal de 61 km sur sa frontière avec le Qatar voisin. Ce canal isolerait le Qatar, actuellement plongé dans une crise diplomatique impliquant l’Arabie saoudite et d’autres pays voisins du Golfe, et le transformerait en île.

Le Qatar est en effet situé sur une péninsule, et il n’a qu’un seul pays voisin :  l’Arabie Saoudite.

Selon Makkah Newspaper, 5 firmes ont été invitées à répondre à cet appel d’offres.  Selon des sources, les autorités saoudiennes espèrent que ce qu’elles appellent le “Salwa Channel” sera achevé d’ici la fin de l’année.

Une géographie totalement nouvelle de la frontière entre le Qatar et l’Arabie Saoudite

D’après le site d’information Sabq, la nouvelle voie navigable, qui relierait  Salwa à Khor Al Adeed, devrait avoir une largeur de 200 mètres et une profondeur de 15 à 20 mètres. Elle s’étendrait tout le long de la frontière saoudienne avec le Qatar, de Salwa à Khor Al Adeed, et  serait accessible aux navires mesurant jusqu’à 295 mètres de long et 33 mètres de large.

Si le projet est effectivement mis en œuvre, le Qatar, un pays exportateur de gaz naturel qui importe quasiment tout le reste, perdra son seul lien physique avec le continent arabe.

De nouveaux ports seraient construits à Salwa et à Aqlat al-Zawayed, en plus du port de Ras Abu Qamees. Le projet prévoit également la construction de centres de villégiature avec des plages privées à Salwa, Sakak, Khor Al Adeed et Ras Abu Qamees. Le canal de Salwa hébergera également une base militaire saoudienne, et un site d’enfouissement de déchets nucléaires.

Isoler le Qatar

Cette décision vise probablement à isoler davantage le Qatar, qui a perdu tous liens avec les pays du Golfe l’année dernière. L’Arabie saoudite, ainsi que Bahreïn, l’Egypte et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques après des mois d’hostilité. Ils accusent le Qatar de coopérer avec l’Iran, et de soutenir des groupes terroristes comme le Hezbollah, al-Qaïda, l’Etat islamique et les Frères musulmans. Ils ont également exigé du Qatar qu’ils se soumettre à une liste de 13 exigences. En particulier, il doit fermer sa chaîne de télévision publique Al Jazeera, connue pour son approche critique des Etats arabes en général et de l’Arabie Saoudite en particulier. Une liste de treize conditions a été imposée au Qatar pour rétablir les relations. Cependant, ces demandes ont été rejetées par l’émirat. Une médiation, menée par le Koweït n’a jusqu’à présent donné aucun résultat.

Le Qatar nie ces allégations et affirme que ces mesures visaient à saper sa souveraineté.

Récemment, le roi Salman d’Arabie saoudite aurait menacé de prendre des mesures militaires contre le Qatar s’il installait un système de défense aérienne russe.

Show More
Close
Close