Economie

L’Allemagne craque également pour la bière sans alcool

L’année dernière, la chaleur estivale a stimulé les ventes de bière en Allemagne. Toutefois, ce qui a le plus surpris les brasseurs, ce n’est pas le chiffre d’affaires des gammes classiques de bières, mais bien le rythme auquel les variétés sans alcool et à faible teneur en alcool ont été écoulées. Selon l’Association allemande des brasseurs (Deutscher Brauer-Bund – DBB), ce secteur représente de 7% des ventes totales de bière allemande. Les brasseries allemandes sont le leader mondial du marché des bières sans alcool, indique The Guardian. On estime que ce secteur devrait passer rapidement à 10% des ventes totales de bière allemande.

L’année dernière, les ventes de bières à faible teneur en alcool et sans alcool ont augmenté de 13% en Allemagne .

Mode de vie

Selon le DBB, actuellement, en Allemagne, une bière sur 15, sur une consommation annuelle estimée à 6,2 millions d’hectolitres, ne contient pas d’alcool. En 2008, les brasseries allemandes avaient produit 2,8 millions d’hectolitres.

Selon Marc Oliver Huhnholz, porte-parole du Deutscher Brauer-Bund, plusieurs raisons expliquent la popularité croissante des bières sans alcool. Cela se doit à une sensibilisation accrue à la santé ainsi qu’à une amélioration de la qualité d’une boisson dont la réputation est d’être plate et sans goût, et généralement consommée par nécessité.

« Il n’est plus considéré comme honteux de demander une bière sans alcool », a expliqué Marc Oliver Huhnholz. « Au contraire, il semble que cela devienne même une sorte de boisson acceptée en termes de mode de vie. »

Les 1.500 brasseries allemandes produisent maintenant entre 400 et 500 variétés de bières sans alcool. En outre, de nouveaux produits arrivent constamment sur le marché. Les marques se font concurrence pour améliorer le goût et la consistance. La croissance de leur popularité a même contribué à enrayer la baisse des ventes de bière standard d’une année à l’autre. La plupart des cafés allemands proposent désormais au moins une bière sans alcool sur leur carte.

De plus en plus de consommateurs optent pour une bière sans alcool de plein gré. Il n’y a qu’en Espagne que les bières sans alcool suscitent autant d’intérêt qu’en Allemagne.

Isotonique

« La bière sans alcool n’est plus stigmatisée », a déclaré Huhnholz. « Il n’est pas anodin que les femmes et les athlètes optent de plus en plus pour ces boissons. Ce type de clients évitaient autrefois la bière traditionnelle », ajoute Huhnholz soulignant que tous les types de bière ont désormais une variante sans alcool.

Stephan Lück, technologue en alimentation et nutritionniste, affirme comprendre la popularité croissante de cette boisson. « La bière sans alcool a de nombreuses qualités positives », explique-t-il. « C’est une boisson isotonique qui a la capacité d’équilibrer l’équilibre hydrique après un exercice sportif. En outre, cette boisson a également une faible teneur en sucre. Et en raison de sa faible teneur en alcool et en sucre, la bière sans alcool contient moins de calories que les boissons gazeuses. »

Selon le Deutscher Brauer-Bund, une bière sans alcool contient en moyenne vingt-six calories par cent millilitres. En revanche, une limonade contient en moyenne 42 calories, une quantité similaire à celle d’une bière blonde traditionnelle.

« En outre, les bières sans alcool contiennent également une certaine quantité de minéraux », précise Lück. « Du magnésium, mais aussi du potassium, une substance utile à la régulation de la pression artérielle. Ces minéraux peuvent avoir un effet positif sur le système cardiovasculaire et dans une moindre mesure sur le système immunitaire. »

Au total, les brasseurs allemands ont produit environ 100 millions d’hectolitres de bière l’année dernière.

Tags
Show More
Close
Close