EconomieScience

L’Alaska bat un record de chaleur vieux de 110 ans

Le week-end dernier, le centre-ville de Juneau, la capitale de l’Alaska, a connu une vague de chaleur extrême avec des températures allant jusqu’à 28 degrés Celsius. Il s’agit du plus haut niveau observé depuis 110 ans.

Selon le climatologue local Brian Brettschneider, ce n´était que la cinquième fois depuis 1952 que Juneau connaissait une journée avec une température supérieure à 27 degrés Celsius. En outre, selon les météorologues, il devrait y avoir d’autres jours plus chauds.

Anchorage a également enregistré une température de près de 28 degrés Celsius, le niveau le plus élevé en trois ans.

Fontes des glaces

« L’Alaska traverse une vague de chaleur extrême », souligne USA Today. « Des températures océaniques extrêmement chaudes ont été enregistrées le long de la côte nord de l’État, ce qui a fait fondre la glace de mer. Le printemps dernier a été caractérisé par une chaleur inhabituelle. Par conséquent, la glace de mer a disparu bien plus tôt que la normale. »

Cette fonte des glaces a provoqué la panique parmi les habitants de la côte qui dépendent de la faune et du poisson.

Selon Rick Thoman, climatologue de l’Université de l’Alaska, les mers du nord de Béring et du sud des Tchouktches sont en train de « cuire ».

« La température de la surface de l’océan est supérieure de 5 degrés Celsius à la moyenne des années 1981-2010. La période de chaleur annuelle en Alaska a plusieurs semaines d’avance sur le calendrier. Cette vague de chaleur fait partie d’une boucle de rétroaction positive aggravée par le changement climatique. La hausse des températures des océans a entraîné une diminution de la glace de mer, ce qui a provoqué une hausse des températures des océans », a expliqué le climatologue.

Selon ce dernier, les cinq dernières années ont été marquées par les températures de surface de la mer les plus chaudes jamais enregistrées dans la région, contribuant ainsi à une baisse record de la banquise.

Feux de forêt

Selon Patrick Doll, météorologue au service météorologique d’Anchorage, la prochaine vague de chaleur sera pire que celle du week-end dernier. La région devrait connaître une nouvelle hausse des températures de un à deux degrés Celsius. Brian Brettschneider a également souligné que la région devait se préparer à de nouvelles températures record à divers endroits.

La température record absolue de près de 38 degrés Celsius ne devrait cependant pas être franchie. Ce record avait été atteint à Fort Yukon en juin 1915.

« La chaleur extrême a également d’autres conséquences », explique USA Today. Les températures élevées ont exacerbé les incendies du lac Swan Fire près d’Anchorage. La fumée de l’incendie a couvert la ville pendant plusieurs jours. Dans la rue, les habitants d’Anchorage ont dû se couvrir la bouche et le nez.

Le service météorologique national a également émis un avertissement pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires. Par ailleurs, un avis de fumée dense a été émis pour la péninsule de Kenai, au sud de Seward.

À Fairbanks, au centre de l’Alaska, les incendies de Shovel Creek ont obligé les habitants à se préparer à une évacuation.

Tags
Show More
Close
Close