La livraison par drone entre dans une nouvelle phase

De nombreux drones de livraison sont testés dans le monde entier car beaucoup de firmes misent actuellement sur ce nouveau moyen de livraison à faible coût. Ainsi, c’est au tour des services postaux de se lancer dans la course au drone livreur. Plusieurs sociétés mondiales ont mené des tests : l’Allemand DHL, la Poste suisse, le nord-américain UPS et Australia Post. En Allemagne, DHL a procédé durant trois mois, de janvier à mars, à des tests en Bavière. La semaine passée, les détails de l’expérimentation ont été révélés. Durant celle-ci, des colis réels, préparés par les habitants du site, ont été envoyés régulièrement par drone entre deux points distants de 8 km. En voiture, le trajet entre ces points dure environ 30 minutes mais les drones, à vol d’oiseau, mettaient en moyenne 8 minutes pour effectuer la course, sans dépasser les 60km/h. Les paquets pouvaient peser jusqu’à 2 kilos, une nette amélioration depuis 2014, quand le prototype Parcelcopter ne pouvait transporter que 1,2 kg tout au plus. DHL qualifie l’opération de succès, car les drones ont correctement effectué leur mission, parfois dans le vent ou sous la neige. La société souhaite maintenant conduire des tests en ville.

UPS

UPS, rival américain de DHL, s’est associé à Zipline pour distribuer du sang et des vaccins au Rwanda. En Australie, la poste a testé des drones téléguidés transportant une charge de 1,2 kg, sur des distances de 15-20 km, dans le but d’instaurer un système de livraison aérien bihebdomadaire.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close