Economie

La forte économie espagnole stimule l’immigration

En 2018, la population espagnole a augmenté de 276.000 personnes. Il s’agit du plus haut niveau observé depuis une décennie, indique l’Instituto Nacional de Estadística (Ine), l’office statistique espagnol. Cette augmentation est due en grande partie à l’immigration, précise le Financial Times.

Il s’agit principalement d’une immigration en provenance d’endroits traditionnelles tels que l’Amérique latine et le Maroc. Toutefois, on constate également un afflux d’immigrés issus d’autres pays européens. L’année dernière, la population espagnole a atteint 47 millions d’habitants.

Crise

Il y a dix ans, l’Espagne a été confrontée à une grave crise économique. Toutefois, la population espagnole a maintenant atteint son plus haut niveau historique.

Depuis plus de quatre ans, l’Espagne connaît une forte reprise économique. « L’amélioration de la situation sur le marché du travail contribue à expliquer l’afflux de migrants et la baisse de l’émigration des Espagnols », explique Carmen González, analyste principale en matière de migration à l’Institut royal Elcano de Madrid. « C’est comparable à la vague intense d’arrivées des premières années 2000. »

L’augmentation de la population contraste nettement avec les années qui ont suivi la crise.

Durant les quatre années qui ont précédé 2016, la population espagnole a diminué de près de 400.000 personnes. Entre 2008 et 2013, l’économie espagnole a reculé de près de 10%. À la fin de 2013, plus d’une personne en âge de travailler sur quatre était au chômage. En outre, près de 60% des moins de 25 ans à la recherche d’un emploi n’en ont pas trouvé.

« L’Espagne connaît une forte reprise économique depuis plus de quatre ans », affirme Carmen González.

« Pour la première fois depuis au moins sept ans, les retours ont été plus nombreux que les départs. L’économie espagnole a connu une expansion plus rapide que la moyenne de la zone euro depuis 2015, expansion qui devrait se poursuivre cette année. »

Prévisions

Les prévisions indiquent que la production espagnole augmentera de 2,3% cette année, soit le double de la moyenne de la zone euro. La création d’emplois a atteint une moyenne annuelle de 2% au cours des quatre dernières années.

Pour beaucoup de personnes, Madrid est une ville internationale qui offre de nombreuses opportunités professionnelles.

Le pays est devenu une destination pour les migrants en provenance de pays tels que l’Italie et le Portugal. Le nombre d’Italiens vivant en Espagne a augmenté de 10% en 2018 pour atteindre 244.000 personnes. Le nombre de Portugais a quant à lui augmenté de 3% l’année dernière.

Dans les deux cas, il s’agit de la plus forte augmentation depuis la crise.

« L’économie italienne stagne depuis de nombreuses années et le marché du travail est un désastre », a déclaré Marcel Jansen, professeur d’économie à l’Université autonome de Madrid. « En Espagne, il est beaucoup plus facile de se construire une solide carrière professionnelle. »

Le plus grand groupe d’immigrés arrivés en Espagne en 2018 provenait de pays hispanophones d’Amérique latine tels que le Venezuela. Ces immigrés peuvent demander la citoyenneté espagnole après deux ans.

Les observateurs reconnaissent que la croissance démographique témoigne de la vigueur économique retrouvée du pays. Mais certains analystes avertissent que l’Espagne n’a pas élaboré de politiques du marché du travail permettant d’attirer des travailleurs hautement qualifiés. Par conséquent, l’économie espagnole reste trop dépendante du tourisme et d’autres secteurs de services peu qualifiés.

« Le manque de personnel qualifié et la capacité de l’Espagne à retenir les talents constituent un problème sérieux », souligne Jansen. “L’Espagne n’a fondamentalement pas de politique d’immigration. »

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close