La déconnexion entre la bourse et l’économie américaines en 11 signes

Mardi, le Dow Jones a gagné 222 points, et personne ne peut expliquer pourquoi. Le nouveau normal économique se caractérise par la déconnexion totale entre ceux qui peuvent jouer en bourse avec l’argent bon marché injecté par les banques centrales, et y faire rapidement accroître leur fortune, et l’homme de la rue. Les Américains ont d’ailleurs forgé une expression pour décrire ce phénomène : “Wall Street vs. Main Street”.

Screenshot 2016-05-12 11.32.19

Cependant, certains analystes voient un parallèle avec les mouvements du marché juste avant la grande crise financière de 2008. C’est le cas de Michael Snyder, du blog The Economic Collapse. Snyder a énuméré 11 signes annonciateurs de problèmes dans les mois à venir pour l’économie :

  1. Les ventes globales des entreprises américaines sont en déclin depuis presque deux ans et elles sont maintenant inférieures de près de 15% au niveau qu’elles avaient atteint à la fin de l’année 2014.
  2. Le rapport entre les stocks et les ventes est revenu au niveau qu’il avait atteint au coeur de la dernière récession. Autrement dit, les invendus et les reliquats sont très nombreux, un signe que l’économie ne va pas bien.
  3. Les bénéfices des entreprises ont décliné sur les quatre derniers trimestres. Cela ne se produit jamais que dans des situations de récession.
  4. Les bénéfices des entreprises figurant dans l’indice S&P 500 ont baissé de 7,1% au cours du  premier trimestre 2016 par rapport au même trimestre il y a un an.
  5. En avril, le nombre de faillites a augmenté de 32 % par rapport au même mois de l’année précédente, et le nombre d’entreprises placées en redressement a augmenté de 67%. Ce sont exactement les mêmes pics qui ont été enregistrés au début de la crise financière en 2008.
  6. Le fret ferroviaire américain a chuté de 11 % le mois dernier par rapport à 2015. Actuellement, on 292 locomotives de l’Union Pacific sont à l’arrêt, parce qu’il n’y a pas de chargement pour elles.
  7. Depuis septembre 2014, l’économie américaine a perdu 191.000 emplois miniers. C’est une catastrophe pour les régions américaines lourdement dépendantes du secteur de l’exploitation minière.
  8. Les entreprises américaines ont indiqué en avril qu’elles allaient supprimer 35 % d’emplois de plus qu’en mars.
  9. Depuis le début de cette année, les annonces de licenciements ont déjà été 24 % plus nombreuses que sur la même période en 2015.
  10. Le PIB américain n’a augmenté que de 0,5 % (en taux annualisé) au cours du premier trimestre de 2016. C’est la troisième fois consécutive que le PIB est en baisse par rapport aux trimestres précédents.
  11. Le président Obama est probablement le premier président américain à n’avoir jamais connu une année au cours de laquelle l’économie a progressé de plus de 3 % au cours de ses deux mandats (huit ans).

Screenshot 2016-05-12 11.34.09

Show More

Express devient Business AM

Close
Close