Economie

La créativité est capitale pour développer pour les jobs de demain

Le créativité est sans doute LA compétence à développer pour être performant dans les jobs de demain. Mais encore faut-il la développer assez jeune…

Chaque enfant commence sa vie avec un fort potentiel créatif et une envie insatiable de découvrir et de comprendre le monde qui l’entoure. C’est une qualité essentielle qu’on espère garder jusqu’à l’âge adulte mais il y a un problème de taille. En effet, cette créativité est souvent érodée voire effacée à cause du système scolaire classique. 

La preuve est qu’on estime, grâce au test de Torrance, que 98% des jeunes enfants sont des génies créatifs: ils peuvent créer n’importe quoi à partir d’un bête attache trombone par exemple. Mais après avoir suivi l’enseignement classique, on estime qu’à l’âge de 25 ans, il ne reste plus que 3% de ces génies créatifs. 

Mauvaise priorité 

En fait, les systèmes scolaires se concentrent à développer les mauvaises compétences. Selon une étude du World Economic Forum, les systèmes éducatifs sont « déconnectés des compétences nécessaires pour fonctionner sur le marchés du travail actuel. » En effet, les écoles ont tendance à développer les compétences cognitives de l’enfant au détriment de la créativité ou la résolution de problèmes. 

Or, si l’on jette un oeil aux compétences les plus demandées actuellement sur le marché du travail (voir photo ci-contre), on se rend compte que le créativité est classée troisième derrière la résolution de problèmes complexes et l’esprit critique. En 5 ans, la créativité est grimpée de 7 places et ce n’est pas un hasard. 

Changement d’activité 

En Nouvelle-Zélande, on a réalisé une étude intéressante. Ils ont comparé le comportement de deux catégories d’enfants: ceux qui ont appris à lire à l’âge de 5 ans et ceux qui ont appris à seulement 7 ans. Les chercheurs ont remarqué que les deux groupes d’enfants avaient le même niveau de lecture mais ceux qui avaient appris plus tard avait une meilleure capacité de compréhension. 

L’explication est simple: les enfants qui ont appris la lecture plus tard ont plus le temps d’explorer le monde par le biais du jeu. Grâce aux jeux, les enfants ont la possibilité de développer des compétences sociales, émotionnelles, physiques et créatives en plus des compétences cognitives. Toutes ces compétences sont primordiales pour bien évoluer sur le marché du travail, un marché dynamique qui est en constante évolution et qui demande de changer de poste régulièrement. 

L’enjeu est donc travailler sur les systèmes éducatifs pour arrêter d’éroder toutes ces compétences qui seront bien utiles quand l’enfant atteindra l’âge adulte. Alors pourquoi ne pas multiplier les jeux auxquels les enfants jouent au début de leur scolarité, car jusqu’à preuve du contraire, apprendre l’alphabet en le lisant et en l’écrivant simplement n’est pas plus efficace que l’apprendre grâce à différents jeux. 

Show More
Close
Close