EconomieTravel & food

La congestion est aussi un défi majeur dans l’aviation

L’aéroport Humberto Delgado de Lisbonne est le pire aéroport du monde, indique un rapport de l’organisation AirHelp, qui a établi un classement de plus de cent trente aéroports. Selon les chercheurs, l’aéroport portugais a enregistré de mauvaises performances sur de nombreux paramètres. Les voyageurs qui transitent par l’aéroport Humberto Delgado sont souvent confrontés à un manque de ponctualité important. En outre, selon AirHelp, la qualité des services et de l’infrastructure laisse beaucoup à désirer.

L’Aerporto Humberto Delgado a terminé à la 132ème place. L’aéroport portugais se classe légèrement moins bien que l’aéroport d’Eindhoven (130e) et l’aéroport international de Koweït (132e).

Gatwick et Orly

« Il est clair que le Portugal a encore beaucoup à faire dans le domaine de l’aviation », soulignent les observateurs. L’aéroport Sa Carneiro de Porto figure également parmi les dix pires aéroports du monde.

Par ailleurs, TAP Air Portugal se situe dans le bas du classement des compagnies aériennes d’AirHelp. Londres Gatwick (123), l’aéroport de Manchester (127) et Paris Orly (126) sont également classés parmi les pires aéroports du monde.

L’aéroport Newark Liberty est classé comme le pire aéroport américain du classement annuel d’AriHelp. « D’un point de vue général, les aéroport américains n’ont pas enregistré des performances particulièrement satisfaisantes », souligne Henrik Zillmer, directeur général d’AirHelp. « Le meilleur résultat revient à l’aéroport international Hartsfield-Jackson Atlanta, qui se classe au 34ème rang. Newark est à la 116ème place. »

Selon Zimmer, les scores relativement bas des aéroports américains se doivent principalement aux retards liés aux conditions météorologiques. Les aéroports américains sont très désavantagés à cet égard par rapport à leurs homologues européens.

Qatar

L’aéroport international Hamad au Qatar a de nouveau été élu meilleur aéroport du monde. L’aéroport international de Tokyo au Japon termine à la deuxième place. Viennent ensuite l’aéroport international d’Athènes en Grèce, l’aéroport international Afonso Pena au Brésil et l’aéroport de Gdansk Lech Walesa en Pologne.

« Les notes élevées attribuées à Athènes ont d’abord laissé perplexe l’équipe d’AirHelp », explique Zillmer. « Toutefois, cela s’explique par le climat ensoleillé entraînant moins de retards et par le fait que les vacanciers ont davantage tendance à faire des critiques positives. »

« L’aéroport d’Athènes est un aéroport efficace », a déclaré Scott Mayerowitz, directeur de la rédaction du site web de voyage The Points Guy. « Néanmoins, l’aéroport ne se distingue pas vraiment du point de vue de la qualité. Cependant, l’efficacité est cruciale pour le voyageur. Personne ne choisit une destination car le lieu d’arrivée dispose d’un excellent aéroport. »

La ponctualité apparaît généralement comme un facteur décisif dans la perception de la qualité des aéroports. « La congestion reste le principal problème des aéroports. En outre, le secteur du transport aérien connaît une croissance rapide du tourisme international », a déclaré Zillmer.

Les aéroports ont accueilli 1,4 milliard de touristes internationaux dans le monde entier l’année dernière. Il s’agit d’une croissance de 6% par rapport à l’année précédente. « Certains aéroports se développent rapidement, mais la congestion est toujours un gros problème, surtout aux heures de point », conclut Zillmer. »

Tags
Show More
Close
Close