Economie

La collaboration avec Armani devrait renforcer davantage la marque de luxe Ferrari

En Italie, le constructeur automobile Ferrari a noué un partenariat avec la maison de couture Giorgio Armani. La collaboration devrait renforcer l’attrait du portefeuille de marques Ferrari en dehors du secteur automobile. Pour la collaboration, le constructeur automobile a recruté le designer italien Rocco Iannone en tant que directeur de la création. Outre la mode, les montres et les lunettes constituent également des produits étroitement liés aux activités principales de Ferrari.

« Le regretté Sergio Marchionne, l’ancien PDG de Ferrari, rêvait depuis longtemps de faire de la société une marque de luxe plus large« , souligne Daniele Lepido, spécialiste de l’automobile à l’agence de presse Bloomberg. « Louis Camilleri, le successeur de Marchionne, semble vouloir faire de cette ambition une réalité. »

Exclusivité

Ferrari a introduit des sacs à main et des vêtements sur le marché depuis un certain temps. La coopération avec Armani devrait toutefois pouvoir renforcer davantage la position de ces produits sur le marché du luxe. Camilleri a souligné que l’habillement, les services de luxe et le divertissement devraient représenter environ 10% du bénéfice d’exploitation de l’entreprise d’ici sept à dix ans.

« La nouvelle orientation de Ferrari en matière de produits de marque signifie que des articles comme les parkas et les lunettes de soleil bénéficieront désormais d’une tarification de qualité supérieure plus conforme à l’image des voitures de sport de la société, qui peuvent coûter plus d’un million de dollars chacune », explique Lepido. Selon Camilleri, la valeur exclusive de la marque Ferrari pourrait être compromise si les autres produits ne bénéficient pas d’une apparence haut de gamme.

Ferrari utilise depuis longtemps des centres commerciaux et des magasins d’aéroport pour vendre des polos et des bagages afin de permettre aux fans d’emporter chez eux un morceau de la marque à une fraction du prix. « Ces activités peuvent augmenter les revenus totaux de Ferrari », reconnaît Lepido. « D’autre part, des montres à 100 dollars et des casquettes à 30 dollars peuvent nuire à l’image exclusive de la marque. »

Massimo Bottura

Camilleri a souligné que cela réduirait d’environ 50% les accords de licence actuel. Il a également indiqué qu’il éliminerait environ 30% des catégories de produits dans lesquelles Ferrari est actuellement actif. Actuellement, des produits d’une valeur d’environ 892 millions de dollars portent le nom de Ferrari.

La division divertissement de Ferrari devrait comprendre l’ouverture de centres de simulation de conduite. Avec cela, la marque aimerait se concentrer sur les fans qui ne peuvent pas se permettre un véritable essai. La division dispose déjà de parcs à thèmes à Abu Dhabi et à Barcelone et exploite deux musées dans son propre pays.

Les services de luxe comprennent un nouveau restaurant sur le site Ferrari de Maranello. Cet établissement serait exploité par le grand chef italien Massimo Bottura.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close