L’AnBot, le premier robot policier chinois

La ville chinoise de Chongqing n’est pas seulement l’endroit où des voies piétonnières spéciales ont été créées pour les utilisateurs de smartphones. Elle a aussi servi de lieu d’accueil à la 12e rencontre high-tech chinoise, durant laquelle le gouvernement a présenté son premier robot-policier doté d’intelligence : l’AnBot. L’AnBot est un robot plus petit qu’un homme de stature normale, avec son mètre cinquante. Assez court et trapu, il pèse 78k g et peut se déplacer à 18 km/h. Conçu par l’armée chinoise, il posséderait des capteurs qui lui serviraient d’yeux, d’oreilles et de cerveau ; son objectif serait de patrouiller de façon indépendante et il pourrait être utilisé en cas d’émeutes. Pour ce faire, il dispose d’une arme unique : une sorte de taser. Sans aucun doute, sa « capacité d’analyse vidéo intelligente » lui permettra de décider si un être humain présente un comportement suspect, et qu’il faut donc le maîtriser.Il n’existe actuellement aucune vidéo en ligne des exploits de l’AnBot.Le concept de robot policier existe depuis longtemps dans l’imaginaire collectif, en raison des nombreux films consacrés à ce sujet et, principalement, du personnage Robocop. Malheureusement, les conséquences que pourrait avoir le mauvais fonctionnement d’une de ces machines sont aussi présentes dans beaucoup d’esprits, de même que les possibles utilisations en masse de cette nouvelle arme.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close