Lifestyle

La Chine enregistre l’identité des enfants qui jouent aux jeux vidéos et le temps qu’ils y consacrent

L’entreprise technologique Tencent aintroduit de nouvelles règles plus sévères qui permettentd’identifier les joueurs mineurs. Cette décision est une réaction àla stratégie du gouvernement chinois, mise en place pour lutter plusdurement contre l’addiction aux jeux vidéos.

Pour son jeu Honor of Kings,l’entreprise a mis en oeuvre un système d’enregistrement qui obligeles joueurs à employer leur nom réel. Le système est relié à labase de données de la sécurité publique chinoise. Honor of Kingsest un jeu de rôles à plusieurs joueurs, basé sur des figureshistoriques, très populaire dans le pays. Tencent est la premièreentreprise à prendre une telle mesure dans un pays qui est le plusgrand marché mondial de jeux vidéos.

Le jeu est spécialement conçu pourdes plates-formes mobiles, ce qui a pu accroître sa popularité,étant donné que tous les enfants ne disposent pas à la maisond’une console de jeux ou d’un ordinateur. Il est possible detélécharger gratuitement l’application, mais il faut payer pourmettre à jour les personnages et les costumes afin de pouvoir passerà un stade suivant.

L’année dernière, Honor of Kings aété largement critiqué par le journal officiel People’s Daily quifaisait référence au caractère addictif du jeu. Le journalqualifiait le jeu de poison et le comparait aux drogues. Après cettecritique, Tencent a décidé de limiter le temps de jeu des enfants.

En dessous de douze ans, les enfants nepeuvent jouer qu’une heure maximum et entre 13 et 18 ans, au maximum2 heures. « Le nouveau système permettra d’identifier plusprécisément les jeunes joueurs et d’offrir aux joueurs mineurs unmeilleur accompagnement pour jouer raisonnablement », a expliquéTencent.

Myopie

Le président Xi Jinping avait déjàsignalé auparavant que le problème de l’addiction au jeu devaitêtre combattu. Il exprimait à ce propos son inquiétude quant à lacapacité visuelle des enfants. Le président affirmait que la myopieétait décelée de plus en plus souvent chez de jeunes enfants.

Suite à ces remarques, le ministère del’Education a annoncé qu’il briderait les nouveaux jeux en ligne etqu’il limiterait le temps de jeu des enfants.

Tencent qui dirige également le réseausocial chinois WeChat a enregistré l’année dernière sapremière perte de bénéfices depuis la moitié de la décennieprécédente. L’entreprise attribue cette baisse à uneréglementation plus sévère.

Il faut signaler à ce propos de grandsproblèmes d’autorisation de licences permettant aux entreprises degénérer des revenus grâce à de nouveaux jeux en ligne.

Récemment Monster Hunter Game, unautre jeu de Tencent, a été interdit en Chine. Le jeu n’est restéque quelques jours sur le marché. La raison de cette mesure n’estpas claire. Dans le passé, le gouvernement chinois a interdit desdizaines de jeux, principalement à cause d’une violence extrême, dedrogues et de sexe.

Show More
Close
Close