La Charia à Gaza : le Hamas veut exécuter publiquement 13 personnes

L’organisation palestinienne Hamas veut procéder à l’exécution publique de 13 personnes accusées de meurtres en lien avec des cambriolages, a rapporté Nickolay Mladenov, l’envoyé du Conseil de sécurité des Nations Unies. Il a exhorté le Hamas à ne pas mener ces exécutions publiques, qui sont interdites par le droit international et qui n’ont pas obtenu l’approbation du président palestinien Mahmoud Abbas, alors que la loi palestinienne prévoit cette autorisation.“Je demande au Hamas de renoncer à l’exécution et de solliciter un moratoire au président Abbas sur la mise en place de la peine de mort”, a déclaré Madlenov dans une vidéoconférence. Il a également rappelé que la peine de mort ne pouvait être appliquée qu’après la tenue d’un processus juridique honnête.”Je doute sérieusement que les condamnations à mort de Gaza remplissent ces conditions”, a-t-il conclu. Le Hamas, qui dirige la Bande de Gaza depuis 2007, est reconnu comme une organisation terroriste par les États-Unis, le Japon, le Canada, Israël, l’Egypte, et il est banni en Jordanie. Le Royaume Uni et l’Australie séparent sa branche politique de sa branche armée, et ne considèrent comme une organisation terroriste que cette dernière. Cependant, l’Afrique du Sud, la Russie, la Norvège, le Brésil, estiment que ce n’est pas un groupe terroriste, et ne reconnaissent pas l’autorité d’Abbas. Quant à l’Union Européenne, elle a annulé en décembre 2014 l’inscription du groupe sur sa liste des organisations terroristes.Si ces 13 personnes sont effectivement exécutées, la Bande de Gaza dépassera l’Arabie Saoudite sur le plan du nombre de ses mises à mort par rapport au nombre de ses habitants. L’année dernière, l’Arabie Saoudite a exécuté 153 personnes sur une population de 31,5 millions de personnes. Par comparaison, on ne compte qu’une population de 1,8 million d’habitants à Gaza. Selon un rapport d’Amnesty International datant de 2015, le Hamas a procédé à l’exécution de 23 personnes sans procès juste et honnête en 2014. 17 d’entre elles ont été mises à mort le même jour. Depuis le début de l’année, 10 personnes ont été condamnées à la peine de mort dans la bande de Gaza.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close