Economie

La bouteille de vin la plus chère du monde a presque atteint un demi million d’euros

Deux bouteilles de Romanée-Conti de 1945 (un vin de Bourgogne) ont battu un nouveau record ce weekend et sont devenues les bouteilles de vin les plus chères du monde lorsqu’elles ont été adjugées plus d’un million de dollars chez Sotheby’s à New York

En 1945, au sortir de la guerre, Romanee-Conti n’avait produit que 600 bouteilles. Par la suite, les vignes avaient été arrachées, et replantées. L’extrême rareté de cru explique donc pour partie la valeur stratosphérique que ces deux bouteilles ont atteintes aux yeux de leurs acquéreurs. Le prix de départ pour chacune des bouteilles avait été évalué à 32 000 dollars ; la première bouteille a atteint le prix de 558 000 dollars, tandis que la seconde a trouvé preneur à 496 000 dollars.

Une centaine de bouteilles pour 7,3 millions de dollars

Au cours de la même vente, 3 autres bouteilles, des magnums (1,5 litre) de l’année 1937, qui avaient été mises à prix à 40 000 dollars, ont été adjugées 930 000 dollars. Toutes ces bouteilles provenaient de la cave personnelle du producteur Robert Drouhin. Celui-ci a écoulé une centaine de bouteilles au cours de cette vente, qui lui aura rapporté 7,3 millions de dollars au total. Neuf bouteilles ont été adjugées plus de 100 000 dollars. 

Le précédent record remontait 2010, lorsqu’un Mathusalem (6 litres) de Cheval Blanc de 1947 avait été vendu 304 375 dollars.  La même année, une bouteille de Château Lafite Rothschild 1869 avait trouvé preneur à 233 000 dollars lors d’une mise aux enchères à Hong Kong.

Selon de nombreux experts, le Romanée-Conti est le meilleur vin de Bourgogne, et l’un des plus prestigieux du monde, sinon le plus prestigieux. Le domaine de Romanée-Conti est situé sur la Côte de Nuits, et le vignoble ne couvre que près de deux hectares. Chaque année, 5000 à 6000 bouteilles sont produites.

Une ruse pour protéger les précieuses bouteilles contre la convoitise des nazis 

Le producteur de vin Robert Drouhin était entré en possession de ce stock grâce à un accord que son père Joseph avait conclu avec les propriétaires de Romanée-Conti il ??y a 90 ans. Drouhin est devenu le distributeur exclusif de Romanée-Conti en France et en Belgique.

Robert Drouhin a relaté que pendant la Seconde Guerre mondiale, son père avait construit un faux mur dans sa cave à vin afin que les précieuses bouteilles échappent à la convoitise de l’occupant allemand. Le nouveau propriétaire des bouteilles est inconnu.

Show More
Close
Close