Un État membre potentiel de l’UE est devenu un bastion islamiste

Ce n’est pas la Belgique, mais le Kosovo qui est le pays européen qui a envoyé le plus grand nombre de combattants en Syrie par habitant pour y combattre des groupes rebelles islamistes. Sur les deux dernières années, 314 Kosovars  ont rejoint l’Etat islamique. Le Kosovo détient le triste record du plus grand nombre de combattants de l’Etat Islamique par habitant. A grand coups d’aides, de construction de mosquées et de bourses d’études, l’Arabie Saoudite a transformé l’Islam traditionnel du Kosovo en wahhabisme, une interprétation radicale de l’islam, et a radicalisé de nombreux croyants. Ce pays, l’un des plus pauvres en Europe, est miné par des années de guerres civiles, mais il est aussi candidat pour devenir un État membre de l’UE.Après la guerre avec la Serbie, lorsque l’indépendance du Kosovo a été déclarée, en 1999, les fonds en provenance d’Arabie Saoudite ont commencé à arriver. Leur provenance était multiple (gouvernementale, privée ou venant d’associations) mais le but était le même: promouvoir le Wahhabisme prêché en Arabie Saoudite.Aujourd’hui, le déclin économique de l’Arabie Saoudite ne lui permet plus de maintenir ses transferts de fonds, mais le Qatar, les Emirats Arabes Unis et le Koweït ont pris la relève.

Mosquées construites, mosquées détruites

En quinze ans, 240 mosquées ont été construites grâce à cet argent. Des dizaines de Kosovars sont partis pour l’Arabie Saoudite pour étudier l’islam. Beaucoup en sont revenus imams, explique un Kosovar dans le New York Times. Dans certains cas, des mosquées vieilles de plusieurs siècles ont été détruites, parce qu’elles représentaient un mouvement au sein de l’islam qui était incompatible avec le wahhabisme.La population musulmane du Kosovo a donc commencé à se radicaliser. Les Imams traditionnels qui s’opposaient à cette tendance ont été menacés et « châtiés ».Après 1999, le pays avait été placé sous la protection de l’ONU et des USA. L’avancée de la nouvelle tendance religieuse et les fonds qui étaient consacrés à sa propagation ne passaient pas inaperçus, mais aucun des organismes en place n’a tenté de freiner l’avancée du Wahhabisme.Aujourd’hui, le Kosovo s’est finalement attaqué au problème, combattant les groupements incitant au terrorisme. Depuis 2014, la police a fermé une vingtaine d’organisations et arrêté une quinzaine d’Imams.

Serbie

La nation se trouve sur la liste des candidats à l’adhésion à l’UE, mais elle doit encore surmonter une série d’obstacles. Le plus gros problème est qu’elle n’est pas reconnue par cinq des 28 pays: Chypre, la Grèce, la Roumanie, la Slovaquie et l’Espagne. Selon un autre pays candidat, la Serbie, le Kosovo fait partie de la Serbie sous le nom de province autonome du Kosovo-Métochie. Mais depuis 1999, le Kosovo est de facto indépendant et en pratique, la Serbie n’a aucune autorité sur lui.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close