Korean Air va utiliser des armes à électrochocs pour neutraliser les passagers perturbateurs

La compagnie aérienne Korean Air vient d’annoncer qu’elle allait « tenir son personnel prêt  à utiliser une arme à électrochocs (« Taser ») pour neutraliser les passagers problématiques. Ce communiqué fait suite aux critiques que le chanteur Richard Marx a adressées à la compagnie au travers de différents posts sur les médias sociaux rédigés après qu’il avait été témoin d’un incident impliquant un passager violent au cours de son vol entre Hanoï et Séoul le 20 décembre dernier.Le chanteur américain et sa femme Daisy Fuentes ont relaté comment un passager assis devant eux avait agressé les passagers et personnels d’équipage pendant 4 heures, et déploré l’impuissance de l’équipage à le maîtriser. Il a souligné l’amateurisme de l’équipage de Korean Air, « incapable de contrôler » ce passager. « Ils ne savaient pas se servir d’un Taser, ni attacher le passager avec une corde (il est parvenu à se libérer de ses liens 3 fois) », écrit Fuentes dans un message posté sur Instagram.

Selon Korean Air, le personnel de cabine a hésité à utiliser une arme à électrochocs parce qu’il n’était autorisé à s’en servir dans les situations où la vie d’un passager ou la sécurité du vol est menacée. Ces règles ont donc été assouplies, et désormais, l’équipage pourra  aussi y avoir recours pour maîtriser des passagers perturbateurs ou violents.Les agressions se multiplient dans les avions. Lors d’un récent vol Ryanair de Bruxelles à destination de Malte en novembre dernier, une bagarre a éclaté entre des passagers, forçant le pilote à effectuer un atterrissage forcé à Pise. Des incidents ont aussi été enregistrés sur un vol TUI à destination de la Jamaïque.

Show More
Close
Close