Economie

Le Chinois le plus riche retourne à l’école

Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine, quittera Alibaba en septembre. Après avoir fait ses adieux au monde des affaires, il souhaite retourner à l’enseignement. C’est ce que le CEO du géant chinois de l’e-commerce, a annoncé lors de la conférence Viva Tech à Paris. 

Avant de fonder Alibaba il y a 20 ans, et de devenir un milliardaire d’Internet, Ma, qui est aujourd’hui âgé de 54 ans, était professeur d’anglais. Il motive cette décision par son amour pour l’enseignement.Il ajoute qu’il se sent encore assez jeune pour débuter une nouvelle carrière, et qu’il souhaite se concentrer sur l’enseignement pendant encore 15 ans.

« Faire face aux défis, c’est ça qui est passionnant »

Jack Ma a indiqué qu’il démissionnerait au cours de la première quinzaine de septembre. Il précise qu’il préférerait investir l’argent qu’il avait gagné avec Alibaba pour changer et améliorer l’enseignement en Chine plutôt que de le remettre à des investisseurs ou des banques.

Ma avait déjà annoncé son départ en septembre dernier. Il avait alors nommé Daniel Zhang, directeur général d’Alibaba, pour lui succéder. Ma a souligné que cela faisait longtemps  qu’il cherchait un successeur : « Il y a plus de dix ans, alors qu’Alibaba traversait une période difficile, un investisseur avait insisté pour que je démissionne. Je l’ai entendu, et j’ai dit +Je ne peux pas démissionner maintenant, parce que si je le fais, ça sera la fin d’Alibaba+ ». Il a donc dit à l’investisseur qu’il ne partirait que lorsque l’entreprise serait prospère. 

Au cours de la même conférence, le CEO d’Alibaba a révélé qu’il ne ressentait aucune fierté particulière pour avoir fondé Alibaba, mais qu’en revanche, il était fier des erreurs et des défis que l’entreprise est parvenue à surmonter au cours des vingt dernières années. « Quand vous devenez chef d’entreprise, ne vous inquiétez pas des concurrents, des erreurs ou des défis, faites-y face. C’est ça la partie géniale et amusante de l’entreprise. Il ne s’agit pas de s’assoir et de pleurer ».

L’Europe s’inquiète beaucoup trop

Jack Ma a également taclé  l’Europe, qu’il accuse d’entraver l’innovation par des réglementations excessives. « Tout ce qu’ils font est plein de règles et de lois. Et dès qu’ils réfléchissent à quelque chose, ils commencent à s’inquiéter. Et quand ils s’inquiètent, ils font des règles et des lois ». 

Il a expliqué qu’en Chine, l’attitude était radicalement différente : les chefs d’entreprise tentent d’abord de résoudre les problèmes avant d’envisager des règles et des lois. « Je m’inquiète pour l’Europe. Je m’inquiète des inquiétudes de l’Europe. L’Afrique ne s’inquiète pas. L’Asie ne s’inquiète pas. »

Selon Ma, cette préoccupation excessive explique le retard de l’Europe en matière d’innovation technologique. Il souligne que le Vieux continent n’a pas produit de géant  technologique, au contraire des Etats-Unis et de la Chine. 

« Si vous voyez la révolution technologique comme un problème, je suis navré de vous dire qu’un problème vient juste de commencer. Si vous pensez que c’est une opportunité, celle-ci vient de commencer. La seule chose qui compte est votre mentalité. Si votre mentalité est à la préoccupation, vous vous inquiéterez tout le temps. »

La fortune de Jack Ma est évaluée à 34,6 milliards de dollars.

Tags
Show More
Close
Close