Economie

iTunes en passe de tomber aux oubliettes de l’Internet

Il est temps de dire adieu à iTunes d’Apple. Cet icône de la révolution numérique est sur le point de tomber aux oubliettes de l’Internet, rapportent Rachel Lerman et Anick Jesdanun, spécialistes en technologie d’Associated Press, suite à l’introduction de Catalina, la nouvelle mise à jour proposée aux utilisateurs de Mac.

« ITunes est un programme révolutionnaire qui a généralisé les ventes de musique en ligne et a atténué efficacement les effets du piratage. », expliquent Lerman et Jesdanun. « À ses débuts, iTunes était simplement un moyen d’obtenir de la musique sur le produit phare d’Apple, le lecteur de musique iPod.”

Services de musique

Apple a lancé son iTunes Music Store en 2003, deux ans après les débuts de l’iPod. Avec des prix simples au lancement – 99 cents pour une chanson individuelle et 9,99 $ pour la plupart des albums – de nombreux consommateurs se contentaient d’acheter de la musique légalement plutôt que de rechercher des sites peu précis pour des téléchargements piratés.

Mais avec le temps, le logiciel iTunes s’est étendu pour inclure des podcasts, des livres électroniques, des livres audio, des films et des émissions de télévision.

Cependant, avec le temps, Les services d’abonnement musical comme Spotify et Apple Music ont largement supplanté le logiciel iTunes et la vente de chansons individuelles. La façon dont les personnes écoutent de la musique a également changé. L’industrie musicale américaine tire maintenant 80% de ses revenus d’abonnements payants et d’autres options de streaming

Pour la plupart des utilisateurs, cependant, iTunes est depuis longtemps une technologie du passé. « Sur les iPhones, les fonctions ont longtemps été scindées en applications séparées pour la musique, la vidéo et les livres », soulignent Lerman et Jesdanun. « Avec Catalina, les ordinateurs Mac suivent également cet exemple. »

Division

Des applications séparées pour la musique, la vidéo et d’autres services permettra à Apple de créer des fonctionnalités pour des types de média spécifiques et de mieux promouvoir ses services de streaming TV et de musique pour aider à compenser le ralentissement des ventes d’iPhone.

« Le passage d’iTunes reflète vraiment le passage général des ventes aux abonnements », souligne Randy Nelson, analyste chez Sensor Tower.

Apple souligne cependant qu’iTunes n’est pas mort. La société a déclaré que le magasin existerait toujours sous forme de téléchargement pour les systèmes d’exploitation antérieurs. « Mais la plupart des utilisateurs de Catalina n’auront plus besoin d’approvisionnement », soulignent Lerman et Jesdanun.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close